Lacrim'Jourda - Larmes de Flammes Ensanglantées

il y a
2 min
47
lectures
1

Conteur d'histoires du monde fantastique d'Alphasia www.lacrimatica.eklablog.com  [+]

Tous les contes des mondes,
Opposent les hommes aux dragons,
Mais parmi toutes ces histoires,
Il existe un sens caché à tous,
Un monde secret,
Connu par ceux qui ont craché ou été brûlés,
Par les flammes de dragons,
Un Royaume où dansent les esprits,
Des dragons et guerriers,
Attendant l’appel d’un destin fatidique,
Afin d’unir l’acier et la flamme,
Contre celui qui bouleversera la Balance du Monde,
Les contes de Normandie parlent du Walhalla,
Les contes de Tamriel parlent de Sovngarde,
Les contes d’Alphasia parlent de Faralhalla,
Tous les contes des mondes,
Parlent du feu et de l’acier,

Il est toujours écrit,
Que tout règne a sa fin,
Que l’Aube se tourne irrémédiablement au Crépuscule,
Que tout provient des cendres,
Afin de finir à l’état de cendre,

C’est la fin tragique d’un puissant règne,
Une lumière est sur le point de s’éteindre,
Les loups ou les hommes pour la succéder,
La bougie n’a plus de cire, la flamme se noie,

Elaros a perdu son Haut Roi depuis des années,
Thorus est parti dans l’ombre, le silence,
Ses enfants ignorent mêmes si son cœur bat encore,
Les contes et chansons ne parlent plus de lui,
Le Cheval, l’Oiseau et l’Océan ne peuvent surveiller Elaros,
En plus de leurs royaumes respectifs,
Le temps de l’élection d’une nouvelle Lumière viendra,
Car le Cheval Rouge l’a annoncé,
Une tempête approche,
3 Lumières pourraient ne pas suffire à y faire face,
Un nouveau Haut Roi doit être élu en Elaros,

Le jour où le Feu saigna,
Sous la trahison de la Gloire et l’Honneur,
Revendiqués par un esprit forgé par une volonté pure,
Où l’acte brisa les montagnes fondatrices,
Des premiers pères du monde,

Aujourd’hui les montagnes sont plus calmes,
Et les forteresses brûlent moins,
Les hommes réprouvés ont créé une nouvelle paix,
Briser les œufs, anéantir une espèce,
Le Feu saigne, mais une nouvelle paix émerge,
Le tonnerre céleste n’est plus le même,
Et les trésors brillent encore plus,
Eviter une nouvelle guerre au prix du sacrifice du Feu Draconnique,
Mais rien ne pouvait cacher certaines larmes,

Les idéaux ne sont pas toujours justes,
Mais la raison de se battre pour eux l’est,
Les nains parlent de la mort des racines du monde,
Alors que les humains voient une nouvelle ère,
Leur temps est venu,

Sur les os du Feu,
Grimpent vers le Trône d’Elaros les hommes,
Aux côtés d’eux,
Sont invités les loups et les chiens,
Qui succédera au Trône,
Entre le Tyran et le Fidèle ?

Est-ce un conte de tristesse ou d’espoir ?
La vantardise et agressivité des dragons doivent-elles être,
Leur raison de disparaître ?

Le jour où le Feu saigna,
Sous la trahison de la Gloire et l’Honneur,
Revendiqués par un esprit forgé par une volonté pure,
Où l’acte brisa les montagnes fondatrices,
Des premiers pères du monde,

Des millénaires d’Histoire semblent s’effacer,
Les rugissements lointains ne retentissent plus,
Parfois, en des endroits sur le monde,
Certains pensent que les dragons ne sont plus,
Pourtant, l’étincelle du Feu Ensanglanté brille encore,
Mais que sera Alphasia sans dragon ?
Personne n’a jamais vraiment su comment réagir,
Face au soulèvement des Rodrmarks,
Mêmes les dieux ferment les yeux,
Sur la décadence de ces fabuleuses créatures,
A présent si rares,

Vêtus de blanc et de gris,
Les hommes d’Ellyos’Ell,
Jadis, ancien peuple humain allié à Thorus, Roi des Dragons,
Errent en petit nombre sur Alphasia,
Veillant à ce que plus aucun incendie n’éclate,
Dans ce nouveau monde qu’ils ont forgé,
Sur le Sang du Feu,

Toutes les lamentations du monde,
N’ont aucun écho,
Et sont ancrées dans le plus profond des silences,
Ce jour où le Feu saigna,
Sous la trahison de la Gloire et l’Honneur,
Revendiqués par un esprit forgé par une volonté pure,
Où l’acte brisa les montagnes fondatrices,
Des premiers pères du monde,
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,