L'absence défaite...

il y a
1 min
563
lectures
93
Qualifié

Je ne sais pas parler de moi ..juste envie de poser des mots çà et là ...je suis née le 15 mars 57 ,je suis prof de français dans un collège à Lyon , je suis mariée , deux enfants, deux  [+]

Image de Automne 2020
Hier encore, la vie s’affolait de murmures
Écrire à l’imparfait renverse mes sourires…

C’était un jardin aux oiseaux inconnus
De fleurs déshabillées que l’aube délivrait
Et le monde impatient voguait de mille projets
Que des rêves enfantins avaient tellement aimés…

Ce soir d’incertitude aux ombres de nuages,
Quelque chose d’un chagrin dérive sur les lignes
Et les mots sont complices dans le creux des regards.
L’horizon qui s’étoile est bafoué de larmes
Respirant follement d’une buée à l’âme

Ci-gît l’éternité d’une photo froissée
Où le temps de demain ne sera pas à lire.

Ce que les jours d’avant ont glissé au soleil
Réveille l’existence dans son imperfection
Et je sais des endroits où les voix se retrouvent
Un joli bruit de menthe, de fougères et de sable
Sur l’amour qui s’enlierre de mille souvenirs.

La Mort n’y peut rien, elle se moque de tout
Et je la sens coupable de ses verdicts nus.

Tu vis fort dans ma tête et mon cœur bat encore.
J’ai dégainé l’espoir parce que tu es libre.
Je te brode un détail, je te déplie le ciel
Je repasse le gris, d’un satin coloré…

Et puis je te devine et tu veilles toujours
Peter Pan fatigué, moqueur et pas si sage…

J’ai le vertige sur l’échelle, mal à mon cœur
Il pleut dehors
Mais je sais bien que le soleil n’est pas très loin
Jaune jasmin dans le creux tendre de tes mains.
93

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !