1
min

La vie de mon grand-père

8 lectures

1

Tu as vécu les troubles et les guerres,
Je grandis insouciamment dans la paix;
Tu as connu le manque et la misère,
J’oeuvre inconsciemment sans compter;

Durant ton enfance, l’inspiration t’est venu des ainés:
De la caresse du piano, aux joies de la philatelie;
Tu tiens ta passion, ton ardeur, ton énergie
De ces hommes; qui eux-mêmes, les tenaient de leurs parents,

Remontant ainsi les âges,
Et les firmaments de générations scintillantes;
Du temps où vivre demandait du courage.

L’epreuve arriva déjà pour anéantir ton enfance;
Tu devais partir loin et servir la France:
Quitter ton foyer, mettre de côté les rêves,
Et les êtres chers à ton coeur.

Trop tôt et trop vite, sous les tirs ennemis,
Tu as appris de la vie sa valeur,
De la mort sa douleur,
La rancoeur en ton coeur,
Contre une guerre sans merci.

Mais de la guerre, ton coeur a survécu,
Et le labeur remplaca ta douleur:
Tu étais décidé à batir un monde meilleur;
Revendiquer sur Terre l’empreinte de ton vécu.

Le regard neuf et l’esprit vif,
Tu ne tardais pas à prendre l’initiative,
Tranchant le noeud Gordien par ta volonté,
Sublimant l’oeuvre humaine de ta societé.

Depuis toutes les contrées de ce monde,
Tu as suivi la course du soleil,
Tutoyé les seigneurs de l’onde,
Et tiré les dieux antiques de leurs sommeils.

Lorsque tes descendants me demanderont
Comment fut mon enfance,
Je leur répondrai: “Quelques fussent les vents contraires,
Je savais qu’il existe un havre, ou l’on peut se refugier.

Ce lieu est ton oeuvre, tu en avais choisis les pierres,
Y sont present le repos, la beauté, et la bonne chère;
Les fruits généreux du majestueux arbre de ta vie."

Thèmes

Image de Poèmes
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Margue
Margue · il y a
un poème, un poème ! bisous
·