La verrue

il y a
1 min
45
lectures
11

Je suis un être plutôt instable, un tantinet introverti.Mon gout néanmoins principal va à la poésie, de préférence gaie, limpide, évidente, sans trop de mystère, compréhensible aisément  [+]

Une frimousse de beau gosse.
-"Cendrillon viens donc en mon carrosse".
Le ciel est menaçant, gris.
Sans parapluie, j'accepte l'abri .

Dans le déformant rétroviseur
Grand comme un téléviseur,
J'ai l'air d'une oie blanche
Avec de grosses hanches.

Selon mon gout, je suis court-vêtue.
Tricheuse, j'accuse mes maigres écus !

Vais-je commettre une bévue ?
L'intérieur, une diligence
Des temps des rois.
Quel luxe !
Quelle différence!
D'avec mon studio sous le toit
Percé d'un seul velux.

Les capitonnés sièges
Profonds comme des pièges.
Je m'y sens bien à l'aise,
Mon fauteuil habituel une chaise.

Illico, il s'est engagé,
Pourtant je ne lui ai rien demandé,
A guérir ma verrue.
Mais , comment sait-il
Que j'aie un tel attribut
Que je considère plutôt vil ?
D'ailleurs, il se cache à toute vue
Même mini-vêtue !

Déjà, il ausculte ma verrue .
Il tombe des cordes dans la rue.
Soit là, m'en pendre,
Soit ici me méprendre !

J'ai l'impression d'un coquin désordre
Qui inhibe tout mon pantelant corps.
Tétanisée, incapable de mordre,
Hallali haletant sans cor
Proie prisonnière aux abois,
De la mâle curée, je subis la loi !

Vite, j'ai couru chez moi.
Dans mon salon-chambre-cuisine
Qui a vue sur les ruines d'une usine,
J'ai interrogé mon miroir.
Il m'a répondu : " Ma belle,
Tu n'es plus celle
Que tu étais hier soir ".

Bien vrai, j'ai toujours ma verrue,
Mais j'ai perdu ma vertu  !

11

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,