1
min

La Tulipe

10 lectures

0

Elle avait arrangé sa frange
Afin de jouer les coquettes
Son cœur de pèche ou bien d’orange
Du mien sut faire la conquête...

A ses pieds je me suis traîné.
L’amour me mit le feu aux joues.
Peut-être était-ce une traînée
Qui de mes sentiments se joue ?

Et telle fut ma destinée
De pauvre amoureux des tulipes :
Mon cœur de rose piétiné
Sans plus tarder cassa sa pipe !
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,