1
min

La tristesse du poète

Image de Benopiano

Benopiano

11 lectures

0

Ce soir, le poète est triste.
La plume pleure sa muse,
Partie avec le lampiste,
Ni par raison, ni par ruse

Bien sûre, elle le jalousait,
Quand il jouait de la rime.
Elle détestait les sonnets,
Préférant l’air maritime.

A l’aube, elle a mis les voiles
Dans l’océan mystérieux.
Elle ira peindre ses toiles,
Du coté de Saint-Brieux.

Les larmes teintées de bleu,
La couleur d’un ciel Azur
Éteignent son cœur en feu
Et ses sanglots, en mesure

L’encre ne coulera plus!
Tout violon sans archet,
Ne peut pas vibrer non plus.
Il brûlera son chevalet.

Demain, si par impromptu,
Elle décidait revenir
Sans pinceaux, ni loquedu,
Il cesserait de mourir.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,