La Terre éclata

il y a
1 min
1
lecture
0

Le monde éclata
Disparurent des états
Le monde sombra
-
Disparut le fonds monétaire
Disparurent les bénéficiaires
Disparurent ces dépenses
Des gens de la haute finance
Le monde croula
_
Le monde éclata
Finis les avantages
Finis les privilèges
Monde de propriétaires
Monde d’actionnaires
La même fin, les égalités
Finies la faim, la pauvreté
Pauvreté des uns
Outrecuidance des autres
Mortalité des uns
Abondance pour les autres
Le monde croula
-
Le monde flamba
Finies les belles résidences
Finis les comptes en Suisse
Fini le ramassage de fric
Terminés les gros trafics
Fini cet argent à l’étranger
L’étranger n’existant plus
De beaux comptes non connus
Y aurait plus d’argent à frauder
-
Le monde avait éclaté
Le monde avait tremblé
Riches et pauvres
Mêmes sépultures
Même pas la terre
Pas même une vieille terre
Pas de cercueils
Terminés les deuils
-
Y avait plus la Terre*
Y avait plus que la mer
Y avait plus que des océans
Qu’on soit avec ou sans argent
La même eau pour tous
Même écume avec ou sans mousse
-
Les hommes dits « d’en haut »
Avaient voulu avoir trop
Ils avaient pillé la planète
Ils avaient surchauffé la planète
Se baignant à prix d’or
-
Dans les piscines « offshore »
Truandant pour gagner plus
Fallait toujours , toujours plus
Des Etats exigeant trop d’impôts
Alors des pauvres faisant la peau
Aux pauvres ne laissèrent que des os
Mais la terre ces Etats eut leur peau
-
La terre s’indigna
La terre se révolta
La terre trembla
La Terre éclata
-
Que firent les Dieux
Face aux privilèges odieux
Bénéfices en leur nom
Tortures, exécutions
Que firent les prédicateurs
Face aux riches prédateurs
De l’argent fourni pour des Dieux
De l’argent, visa pour les cieux ?
-
Alors croyants, athées
Alors guerriers ou pacifistes
Alors terroristes ou arrivistes
Alors connurent l’égalité
_


Le monde craqua
Le monde trembla*
Le monde suffoqua
Le monde éclata
-

Une vague les emporta
Leurs fortunes emporta
Leurs pouvoirs emporta
Leurs idéologies emporta
Tous dans les mêmes fonds
Les laissant au plus profond
Il n’y avait plus âme qui vive
Il n’y avait plus âme qui vive
La Terre enfin était calme
La Terre devenue bonne Dame
-

Le Monde avait tremblé
Le Monde avait craqué
Le monde trompé, humilié
Le Monde avait éclaté
-

0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,