La solitude des matins du monde

il y a
1 min
1 720
lectures
149
Finaliste
Public
Recommandé

L'impermanence de l'amour ne fait que refléter cruellement la brièveté de notre vie . La poésie alors , devient le réceptacle d'une conscience aïgue de l'urgence . Les souvenirs que l'on  [+]

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

Le printemps en exil au royaume des ombres,
Le soleil drapé d'un nuage sombre,
Et la solitude des matins du monde,
J'ai ouvert les yeux durant quelques secondes.
Je ne veux plus dormir.
Je veux juste mourir.
Subir l'ivresse des profondeurs,
Donner des ailes à ma peur,
Se dire que la vie n'a aucune valeur.
Usée par la trahison et la tristesse,
La noblesse a changé d'adresse.
Regarder loin devant.
Ne pas baisser les yeux jusqu'au dernier moment.
Des gouttes de pluies perlent sur mon visage,
Une falaise, la mer, un autre passage,
Entre deux eaux et au-delà,
Séduire la mort, mais faire le premier pas.
Quelques instants accordés,
A pleurer sur le défunt passé,
Et puis s'envoler.
Voir sa vie défiler, et,
L'espace d'un instant, regretter,
La solitude des matins du monde.

Recommandé
149

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Eric H
Eric H · il y a
C'est un poème absolu, parlant jusqu'à l'os. Merci.
Image de Camille Berry
Camille Berry · il y a
Très beau poème d'infinie tristesse existentielle...!

Vous aimerez aussi !