1
min

La Sirène II

Image de Romanaphore

Romanaphore

3 lectures

0

Abandonnée seule sur un écueil,
L’une d’entre elle aux lèvres vermeilles
Une beauté face à laquelle
La Lune même s’émerveille
Pensive
Lascive
Dont le sommeil est bercé pas le bruit des vagues
Sent son esprit et son âme qui divaguent
Ses larmes coulent sur la roche
Ses mains s’y accroche
Piégé par sa passion
Faible et vacillante
L’amour d’un homme a capturé son cœur
Et elle ne sait se défaire de ses ardeurs
La rage ne pouvant l’assouvir
C’est un sentiment plus cruel qui anime son désir
De l’amour elle a toutes les fureurs
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,