1
min

La Seine et Paris

9 lectures

0

La Seine coule sa paresse
Le long des berges qu'elle caresse
La ville de ses ponts enlace
Le fleuve lent qui se prélasse.
La Seine a traversé Paris,
Prenant son temps depuis Ivry,
Respectant les bateaux ancrés
Il y à des quelques milliers d'années,
L'île Saint-Louis et la Cité
Dont les amarres sont bien soudées.
Et le fleuve si langoureux
Dans les crues les débordements
De chaque printemps impétueux,
De la ville devient l'amant,
Inondant d'un limon fertile
Ses rives devenues stériles.
Le fleuve, de ses baisers mouillés
Courtise cette dame âgées
Dont les si nombreux vestiges,
Témoins de son glorieux passé
Lui rappelle de lointains vertiges.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,