1
min

La Route

Image de John Liam

John Liam

7 lectures

0

Un long sentier avec des fleurs pour seule escorte.
Qu'y a-t-il au bout du chemin ainsi tracé ?
Un ailleurs que les vivants ne peuvent emprunter.
Serait-ce l'au-delà qui nous ouvre ses portes ?

Lointains murmures sur le paisible rivage,
La douce caresse du vent au chant des mouettes,
Contemplons l'horizon avant le grand voyage,
Laisse s’effiler ma défunte silhouette.

Je sens la saumâtre fragrance de l'écume.
Je me perds dans cet infini étincelant.
Je rêve que je vole, léger comme une plume.
Je repense à ma vie d'avant, ma vie d'enfant.

Mais déjà il est l'heure pour moi de partir.
Je m'en vais serein sur la vaste promenade,
Le cœur léger j'entame une balade à Lyre.
C'est promis, ce soir nous chantons la sérénade.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,