La récursivité volante et l'éternel départ

il y a
1 min
9
lectures
0

Ouragan de messages textuels informatiques, Picturales et Terrestres, les symboliques s'accumulent Sur l'océan dense électrique Et la violence virtuelle économique D'une gigantesque bulle:  [+]

Et tout recommence. Tout ce produit qui se reproduit.
Tout ce fluide qu'on opère comme l'impatient à coeur ouvert,
Ses mots qu'on déverse sur la table de calcul
Pour multiplier l'opération
Sept fois par seconde, deux secondes par oscillation
Sur le corps du pendule.

C'est la foi qu'on opère, c'est le feu qui répare
En recommençant le trajet des viscères
A l'affût, dessert du vice et du versa, doxa
Des opuscules de l'âme en trajet qui digère
Sa promesse, ses éclats de voix, sa poix fumée de gestes
Et de chansons qui parlent avec les yeux et les mains
De Belligérance à fond de bail, d'heure sérieuse
De Chrome céleste, c'est l'Est qui perd les eaux du Nord,
La boussole qui s'égare au chronomètre de tous les records
Dont l'Or est le maître, l'Äme le Sémaphore, le Corps le Séraphin,
Et l'Aiguille tranche comme une épée posée sur la Balance
De Nos estimations tangibles; c'était là devant nos yeux
Je n'ai rien voulu faire et tout recommence, ce produit
Se Reproduit comme une onde qu'on altère, Cette eau
Qu'on perd, qui ne désaltère pas et te tire en Hauteur
De la Falaise à l'âme-or, il n'y a qu'un pas, ce pas s'opère
Et tu montes en bas, à court de repères, et de compas
Aux paires désopilantes, pointe et crayon, même combat:

Et tout recommence. Tout ce produit qui se reproduit.
Tout ce fluide qu'on opère comme l'impatient à coeur ouvert,
Ses mots qu'on déverse sur la table de calcul
Pour multiplier l'opération
Sept fois par seconde, deux secondes par oscillation
Sur le corps du pendule
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !