La radio forestière

il y a
1 min
6
lectures
2
La radio forestière marche à plein!
Au petit matin, l'écho se transmet d'arbre en terrier
Car hier un écureuil s'est endormi, serein
Oui mais sur le dos d'un intrus, après un baiser:
Telle est la nouvelle téléphonée, de loin en loin.
D'un hululement au bruissement, d'un brame au cri perché
On rit clairement de l'incongruité, dont l'improbable en épate plus d'un.
Le loup veille lui à rester couché, à ne pas chasser la curiosité.
L'onde des clairières émet et rigole du câlin
Dégoulinant du vermeil automnal, dans les lacets de la rosée.
D'un coup l'union fût donc connue, émerveillant les sapins
Et s'éveillant, le candide escargot remue, encore assoupi du cocotier.
Et tanguant du sommeil, l'écureuil sort dans ce demain,
Un aujourd'hui ayant muté d'un lien dont babiller
Dont la beauté surgit, comme la saison d'or qui s'en vient.
2

Un petit mot pour l'auteur ? 3 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Les écureuils font des baisers. On assiste à une véritable « société des animaux » calquée sur les sentiments humains, et devant laquelle on peut s’émerveiller.
Image de Jean-Marie Loison
Jean-Marie Loison · il y a
Peut-être qu'un jour, nous aurons accès au vrai contenu de la société des animaux! Mais leurs sentiments ne doivent pas être si loin de ceux des humains!
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Oui, parfois très proches 🙂👍