1
min

La quête du verbe

Image de Marie

Marie

42 lectures

10

Au commencement était le verbe
Ecrit le prologue superbe.
Point de définition ni de verbier ;
Il est, et ce mystère lui sied.

Il ne dit pas quelle action :
Vivre, aimer ou donner à foison ?
Il ne dit pas non plus le temps :
Passé, futur, ou bien présent.

Il ne dit même pas la phrase :
Et son objet, et son sujet s’évasent.
Son devenir ni dit, ni à dire
Se love dans sa ligne de mire.

Il ne dit pas « il était une fois »
En V, ses ailes se déploient.
Il n’est pas entouré de clôture électrique ;
Son encolure est partance poétique.

Au long de mes strophes
Sans cesse je l’apostrophe :
« Plante ta tente sur ma langue ;
Arrose ma vie de tes harrangues » !

A la fin sera le verbe
S’écrie le poème imberbe,
Piétinant d’impatience,
Entre deux rimes en déshérence.

Quand il aura parlé,
Terre et ciel seront mêlés,
Alors ensemble, nous pourrons voler
A califourchon sur ses mots ailés.
10

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de A. Nardop
A. Nardop · il y a
Belles images.
·
Image de Philippe Barbier
Philippe Barbier · il y a
c'est beau
·
Image de Brocéliande
Brocéliande · il y a
c'est très beau Marie ...je crois que les mots sont libres ...ils ont "des ailes", tu as raison ...
·