1
min

La poupée

3 lectures

0

Dans ces villes où les balles gémissent
L’enfant n’a plus de droit à une poupée
Avec le temps les joies de la vie périssent
Il ne reste que les larmes tourmentées
Vois la poupée comme elle nargue
Ce beau ciel bleu que la journée drague
Pas une main fraiche pour la caresser
Et le sourire d’un enfant pour l’amuser
Les armes font la loi dans le monde
Un jour elle finira sous les décombres
Dans le cœur des hommes la mort gronde
Les enfants évitent les bombes
La poupée finira dans la poussière
Qui défiera les balles pour la joie d’un enfant
Dans ces villes il n’y a que les bras de la mère
Pour divertir ces innocents
L’humanité meurt peu à peu
Sous les coups de feu
Et la poupée attend toujours cet enfant
Qui l’emmènera dans une maison
Où elle pourra jouir de l’instant
Sans penser aux balles qui donnent le ton
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,