La poubelle de l’oubli

il y a
1 min
84
lectures
22

A lire: un polar touristique sur l'Alaska : Huit heures d'angoisse à bord du M/V Toksook Une romance historique (guerre d'Algérie): Le rayon cassé ou lettres de Kabylie Et, très contemporain  [+]

Dans la poubelle de l’oubli,
dans la poubelle de la vie,
j’avais jeté sans distinguer,
tous mes remords, tous mes regrets,
y’avait du blanc, y’avait du noir,
d’la nostalgie mais peu d’espoir.

Des trains de nuit et des trottoirs
prénoms lancés par désespoir,
amis déçus, bouts de foulards,
des mains tendues, coups de boutoir,
quelques progrès et des retards
filles de joie et salopards.
Sur la pente de la vie glissent les mots, heurtent les pierres, et leur écho se brise en l’air.
Dans la poubelle de l’oubli,
dans la poubelle de la vie,
j’avais jeté sans distinguer,
tous mes remords, tous mes regrets,
y’avait du blanc, y’avait du noir,
d’la nostalgie mais peu d’espoir.

balles perdues, flèches cruelles,
cœurs emballés, regards mortels,
des verres vidés jusqu’à l’ennui
mots de tendresse et corps meurtris,
pièces manquantes, puzzle de vie,
trop- plein d’amour, beaucoup d’envie.
Sur la pente de la vie glissent les mots, heurtent les pierres, ce qui fut beau devient poussière.
Dans la poubelle de l’oubli,
dans la poubelle de la vie,
j’avais jeté sans distinguer,
tous mes remords, tous mes regrets,
y’avait du blanc, y’avait du noir,
je l’ai vidée, alors bonsoir,
alors bonsoir
22

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,