3
min

La posture d'un amour

826 lectures

773

FINALISTE
Sélection Public

Amour
Je te serai le seul guide sur tes chemins obtus.
En te permettant d’entendre l'inouï. Près de moi tu verras l'inaperçu.
Evoque-moi, à toi je m’apparaîtrai à travers une fille. Tu as ma promesse.
Menga
Je me suis laissé prendre en otage par les propos de tes appétences,
Je dévide tout un paysage, je fais du vent pour y avoir ma place.
Derrière mon cœur, vit une peur. À une Princesse, Je rêve sans cesse,
À une amoureuse élue, j'aurai un amour ému et pur.
Sur un tapis doré, je file sous la gelée
Pour te peindre afin d’attiser sa tendresse.
Même avec une seule bougie, je rallumerai ce qui s'éteint dans son cœur : Apparaît donc.
Amour
Si mes mains profanes doivent souiller ton innocente âme,
Je l'apporterai aux anges de ma cour, leur bénédiction fera de ton cœur d'un hymen éternel.
Je vis pour toi ce qui, dans ce monde reste fabuleux.
Menga
Trop bon trop lyrique.
Paisible, crise de brimade.
Violent, trouble publique.
Ecoutant le vent j'ai ma propre réponse : le monde est vraiment subjectif.
Espérant impatiemment mon étoile,
Apparue une sainte,
Qui adoucie mes peines.
Fortement folle,
Elle devient sujet de mes jours,
Et je cohabite sa paix.
Pour moi, tu es,
Ce féminin troubadour qui lie
De force, sa main à sa lyre,
Pour me chanter :
La grandeur de la beauté,
Et celle de l’amour, en toute son immensité.
Awa
Je serai la première à te faire plus rire,
Et le dernier à te faire moins souffrir.
De loin ou de proche on binera des cultures d'amour.
Nos récoltes ne peuvent qu'être le sourire et tout ce qui est doux.
Le bonheur et la compréhension.
Dans ton cœur je vis et dans mes pensées tu habites : depuis mon apparition.
Peu importe la distance qui naîtra entre nous je vivrai comme près de toi.
Et toi tu vivras comme en moi.
Amour
J'ai tant de fois voulu vous rendre heureux.
Je vous pose la question, ne sachant pas quoi vous offrir,
Quelle sera la raison de votre vie?
Tel un sel, vous me donnez une saveur.
Menga et Awa
Loin de la peur et de l'incertitude, nous nous refugions.
Encore un pas de plus et on ne pourra plus vivre sans toi : Amour
Pourquoi exiger encore de toi?
Garde de nous de beaux souvenirs.
Tiens de nous de beaux présents polis.
Seuls de nouveaux mots pourront décrire ce que tu représentes vraiment pour nous...
Plus de nous sans toi, roi des doux sentiments.
Fais tomber sur nous, ta loi, même infiniment.
Awa
Ton doux sourire me fait voyager.
Eternel amour pour toi j'aurai.
Menga
Cœur battant, je t'ouvre mon royaume.
Bénis ma couronne en posant sur moi ta paume.
Le trône de la reine te revient d'office.
Sur ton diadème je fixe de l'or.
Je te couvre de béatitude, pour faire ta grandeur.
Éloigne de moi la grande peur.
Maudis-moi à t'aimer éternellement.
Je me tiendrai près de toi absolument.
Laisse-toi à mes serviteurs.
Ils feront ton bonheur.
Je t'ai choisie pour devenir ma nouvelle mère.
Je te logerai en paix.
De ton amour, je prête rayons au soleil.
Tu gardes ma joie en infini éveil.
Éternellement je t'aime.
Sensuellement je veux que tu m’emmènes.
Es-tu prête pour le voyage?
Pouvons-nous explorer le paysage?
Awa
Je ne saurai te dire non.
Le destin lie déjà nos deux noms.
Je vis pour toi vu que tu vis pour moi.
Notre passion me décharge de tout poids.
Tu es mon Roi, mon cacique et mon pénitentiaire
Je suis ton Esclave, ton sujet puis ta prisonnière.
Ordonne-moi tout ce dont tu as envie.
Je n'hésiterai jamais à te servir.
Colle-moi les dures tâches.
De ta vie j'en ferai un linge sans taches.
Roi, commençons le voyage
Ton esclave a reçu le message.
Menga
Reine, où étais-tu?
Mille prières, tas de promesses avant ton apparition,
Tu trouvais peut-être loin de moi, de refuge pour ta passion.
Ce bras d’autrui, te donnait-il le bonheur dans lequel je te fige ?
L’épine d’un amour sans pareil serait piquante.
Mon euphorie serait chancelante.
Où que tu seras, tu auras dans ton cœur, la quiétude de toute l’humanité,
Le mien est tel un antre, je garde tes souvenirs contre mon anxiété.
De la fenêtre de mon cœur, j’espérais ta venue,
Loin de toi, mon cœur, tour à tour, ferait le tour du détour.
Vénalité mastiquerai ma hardiesse,
Je crois audacieusement et sans cesse,
Que tu m’aimerais toujours comme à la première lune.
Ainsi, mon espoir ne sera plus posthume.
L’ardeur de mes pensées ne voisinerait plus la brume
La posture de mon amour serait désormais sans doute le contraire de ce qui est taciturne.

PRIX

Image de 6ème édition

Thèmes

Image de Poèmes
773

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Samia.mbodong
Samia.mbodong · il y a
Tu es mon Roi, mon cacique et mon pénitentiaire
Je suis ton Esclave, ton sujet puis ta prisonnière.
J'adore.

·
Image de Christ-Al
Christ-Al · il y a
Bravo a toi Aske
·
Image de Walter L'Arkadien
Walter L'Arkadien · il y a
Bonne suite. On God we trust
·
Image de Claire Bouchet
Claire Bouchet · il y a
Bonne finale à vous !
·
Image de Sandri Pollo
Sandri Pollo · il y a
Bonne chance
·
Image de Besodia Aho
Besodia Aho · il y a
bonne chance bro
·
Image de Vincent Zochowski
Vincent Zochowski · il y a
Une bonne finale ;)
·
Image de Jude Akintola
Jude Akintola · il y a
Courage a toi et bonne chance
·
Image de Staline Adjovi
Staline Adjovi · il y a
Courage frère et bonne chance
·
Image de Jo Kummer
Jo Kummer · il y a
En route pour la finale, bravo!
·