6 lectures

0

J'ai vu la peine inonder ton regard déborder de tes yeux
Couler sur tes joues d'enfant perdu
J'ai vu cette peine assombrir ton visage
Petit bout d'homme petit bout d'insouciance
Je l'ai vue meurtrir ta jeunesse et tes rêves
Cette même peine qui me trouble et me déchire
Je l'ai contemplée dans tes yeux dans tes yeux noyés de doutes
Je l'ai vu ce mal qui ronge mes vieux jours
Et me tient éveillé jusqu'au petit matin

J'aurais tout donné pour éteindre ces feux d'alarmes
Qui dans tes yeux ont consumé ton cœur
J'aurais tout donné pour répondre à ton âme et préserver le silence
Pour taire la plainte qui aujourd'hui hante mes nuits
J'aurais inventé mille et une raisons pour rassurer tes yeux
Petit bout d'enfant perdu
Mais il n'y a pas d'autre réponse à la cruauté des hommes
Qu'un manque d'amour un besoin d'être entendu
Petit homme j'aurais menti tout mon langage
Mais la même peine coule dans mes veines
J'aurais écrit cent contes, aurais franchi l'horizon
Et l'aube rose des matins solitaires
Mais dans tes larmes j'ai trouvé mon amertume
Dans tes yeux bleus d'enfant perdu j'ai trouvé ma réponse

Vois-tu l'homme aime le vain et la chose de poussières
Tout ce qui pour lui prend couleur d'éternité
Tout ce qui ne peut être détruit lui fait peur
Mais petit bout d'homme crois-moi
Tu trouveras toujours un Père pour sécher tes larmes

Thèmes

Image de Poèmes
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,