La Peau hésite

il y a
1 min
14
lectures
1

Littérature du n'importe quoi et du tout en même temps  [+]

Je mange mes pieds
Je mange mes jambes
Je mange la mobilité

Je mange mes cheveux
Je mange mes yeux
Je mange l’apparence
Je mange toute semblance
Je mange un goût de rance

J’ai encore faim
Alors je mange mes mains
Je mange mes bras
Je mange mes épaules
Je mange la faim
Je ne m’arrêterai pas là

Je mange mon bassin, mon buste, mon dos
J’arrache mon nez, mes pommettes, mes organes
Tout ça je le mange
Même avec un peu de dégoût
Pour tous ces membres profanes

Je mange ma bouche
Je mange mes dents
Je mange mon estomac
Mon appareil digestif se mange

Enfin je suis libéré
Plus jamais je n’aurai à manger

Je suis encore là
Alors que reste-t-il de moi?
Rien, je ne vis plus en moi
Désormais je vis entre toi et toi
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,