1
min

La parure du fauteur de troubles

Image de Mathias D

Mathias D

11 lectures

2

Ô, tonnes
Tonnes de feuilles qui s’amassent
Qui virevoltent et se ramassent
S’éparpillent puis s’entassent

Ô, tonnes
Tonnes d’eau qui rebondissent
Déclenchent un balai d’essuie-glaces
Une danse pleine de malice

Ô, tonnes
Tonnes de grommellements
De visages regrettant l’été
Qui était mais n’est plus, bon vent

Ô, tonnes
Tonnes de sourires impatients
Y voyant Noël et ses présents
Les décorations, la ville illuminant

Ô, ciel
Quand tu nous tombes sur la tête
Quand tu nous fais te détester
Simplement pour mieux t’apprécier

Ô, ciel
Quoi de plus beau et majestueux
Que les couleurs de tes beaux yeux
Que le vent caressant tes cheveux

Ô, ciel
Quand terre et mers te reflètent
Nous plongent dans une nouvelle dimension
C’est le paradis, l’illusion

Oui, ciel
Car quand tu te mets en colère
Nul n’essaiera de t’arrêter
Car ta force est inégalée

Ô, ciel d’automne
Dévoile nous tous tes secrets
Fais nous découvrir qui tu es
Toi qui divises, toi qui revêts
La parure du fauteur de troubles
2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,