1
min

Là où meurent les vagues

357 lectures

379

Qualifié

Là où meurent les vagues
Là où l’errant pose son pied
Là où il sent battre son cœur
Le rêve a la couleur du sable
Parchemin de ses premiers pas
La rive se teinte d’espoir
La rive accueille le passager
Au seuil d’un jour ou d’une nuit
Là se dénoue sa peur
Entre les épaves de l’horreur
La fuite de l’impensable ennemi
Les questions affleurent à la marge
Saura-t-il vivre encore ?

PRIX

Image de Automne 2017
379

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Tant que l'espoir demeure, il est permis d'y croire
Image de Françoise Deniaud-Lelièvre
Françoise Deniaud-Lelièvre · il y a
Merci Isabelle.
Image de Maryse
Maryse · il y a
C'est très beau !
"vague à l'âme" à découvrir sur ma page

Image de Françoise Deniaud-Lelièvre
Françoise Deniaud-Lelièvre · il y a
Merci Maryse. Sinon, j'ai déjà voté pour Vague à l'âme.
Image de Alec Mojerev
Alec Mojerev · il y a
Merci pour ce texte, qui interpelle.
Image de Françoise Deniaud-Lelièvre
Françoise Deniaud-Lelièvre · il y a
Merci pour votre lecture Alec.
Image de Serge Debono
Serge Debono · il y a
Très joli poème sur le déracinement et la peur de ne pas y survivre. "Le rêve a la couleur du sable..." Bravo !
Image de Françoise Deniaud-Lelièvre
Françoise Deniaud-Lelièvre · il y a
Merci Serge d'être venu me lire. J'apprécie !
Image de Serge Debono
Serge Debono · il y a
Ce fut un vrai plaisir. A bientôt.
Image de Yann Suerte
Yann Suerte · il y a
Un poème finement écrit...Mes votes. Et si vos pas vous y perdent, je vous invite cordialement à visiter mon Atelier, en finale du concours d’automne. Yann
Image de Françoise Deniaud-Lelièvre
Françoise Deniaud-Lelièvre · il y a
Merci Yann, mais vous avez déjà mes votes.
Image de Bernard Boutin
Bernard Boutin · il y a
Le rêve d'une rive
Mirage d'un rivage
Accueillant pour le migrant

Image de Françoise Deniaud-Lelièvre
Françoise Deniaud-Lelièvre · il y a
Merci Bernard pour votre lecture.
Image de Patrick de Saint-Pol
Patrick de Saint-Pol · il y a
Là où meurent les vagues, une nouvelle vie se dessine..trés joli poème avec une fin ouverte à l'imaginaire. Mes voix!
Image de Françoise Deniaud-Lelièvre
Françoise Deniaud-Lelièvre · il y a
Merci Patrick.
Image de Merlin Merlinéa
Merlin Merlinéa · il y a
Il suffit de faire le premier pas sur ce nouveau rivage pour le savoir...
Huppefasciée ma balade entre deux mondes au bord de l'eau a besoin de ton soutien ;)

Image de Françoise Deniaud-Lelièvre
Françoise Deniaud-Lelièvre · il y a
Merci d'avoir fait un pas vers ma page Merlin28.
Image de Pat
Pat · il y a
Je n'aspire qu'à une chose : que l'errant trouve enfin son chemin. Seriez-vous tentée de venir vous promener sur les bords de la Loire en prenant connaissance de mon modeste haïku, "Balade à vélo" ? Bonne journée.
Image de Françoise Deniaud-Lelièvre
Françoise Deniaud-Lelièvre · il y a
Merci pour votre bienveillance à l'égard de l'errant. Bonne soirée Pat !
Image de Marie Amina B
Marie Amina B · il y a
Jolies méditations aquatiques, comme un songe du soir...
Image de Françoise Deniaud-Lelièvre
Françoise Deniaud-Lelièvre · il y a
Merci pour cette vision Marie Amina B.

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Il enfile sa gabardine, met ses lunettes, son casque-bol et enfourche sa moto. C’est une Terrot, le modèle avec des carters arrondis qu’il a repeints de couleur bordeaux. Il traverse son village ...

Du même thème