La nuit voilée

il y a
1 min
234
lectures
18
Qualifié
Image de Eté 2016
Quand le soleil flamboie dans le ciel bleu afghan,
Ses fins rayons dorés se glissent sous la porte,
Pas assez cependant pour chauffer sa peau morte,
Allumer ses cheveux et réchauffer son sang.

Elle sait que là dehors, dans la lumière vive
Et la poussière chaude, les corps et les cœurs vibrent,
Seulement ceux des hommes qu'on a déclarés libres
Pas ceux des ombres tristes restées sur l'autre rive.

Dans ses voiles flottants elle courbera le dos
Silhouette effarouchée qu'on ne regarde pas,
Le corps escamoté sous la lourde burqa,
Fuyant le long des rues ses sinistres bourreaux.

Sous sa prison de toile, elle n'existe plus
Tous les parfums des fleurs lui paraissent avilis,
Le soleil s'est éteint dans son âme asservie
Elle vacille au-dessus de son monde reclus.

Et des cris se bousculent sous ses lèvres serrées
Ils se perdent sans cesse dans le tissu épais
À jamais enfermés, toujours désespérés,
Résonnant chaque jour dans un désert glacé.

Ses yeux brulent souvent de larmes retenues,
Ils scrutent intensément à travers le grillage
Ce grand pays magique que la terreur ravage,
Les montagnes si proches à l'accès défendu.

Un jour viendra peut-être où le bleu de ses voiles
Volera vers le ciel se mêler aux nuages,
Le pied soudain léger, elle quittera sa cage
Et son âme enivrée côtoiera les étoiles.

Oublié le fouet et les pierres tranchantes
Qui déchiraient la chair en filaments de sang
Sous les longs hurlements des cruels talibans,
Oubliées la terreur et les larmes brûlantes.

Elle pourra courir les pieds nus dans le sable
Chanter, hurler, danser, enfin revivre,
Redresser la tête, se noyer dans les livres.
Et peut-être, un jour, pensée inavouable,

Elle glissera ses doigts dans une main amie
Qu'elle pourra retirer quand mourra la passion,
Sans plus de soumission, ni sombres humiliations
Et toujours, sans trembler, décider de sa vie.

18

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !