La nuit

il y a
1 min
16
lectures
2
Depuis longtemps déjà la lune nous surveille
De cet œil lumineux qu'elle a montré la veille.
Le rouge emplit le ciel, tandis que le soleil
Emporte à l'horizon son beau rayon vermeil.

Le soleil disparu, le rouge se noircit
Pour devenir bien noir; alors tout s'obscurcit.
Et le ciel, et la terre, et la mer, ne sont qu'ombres
Qui se meuvent et vont, très informes et sombres.

La nuit envahit tout. La nuit ne laisse à rien
Sa forme et sa couleur, ce qui est tout son bien.
Seul le sourd grondement renforcé par la pierre
Nous permet de savoir s'il est une rivière

Le jour est la chaleur, la nuit est la fraicheur,
Le calme et le repos, le silence et la peur.
Tout est calme et tout dort, à part quelques lumières
Qui sont dans le néant imposantes et fières

Les oiseaux se sont tus On n'entend que le vent
Qui traverse le bois dans un long sifflement.
Tout est calme et tout dort. La vie a disparue,
Pour rayonner demain plus joyeuse et plus drue
2
2

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,