1
min

La nuit

Image de Alain Pasquier

Alain Pasquier

15 lectures

4

De ces moments, passé minuit
Où la triste pénombre luit
La peur, la terreur et l'ennui
Près de moi, se sont entre-nui

Garder l'espoir, l'envie, ne puis
Sur les murs, mes mains s'appuient
En quête de l'être, celui
Gardienne d'une âme, chez lui

A quoi bon continuer, je suis
Perdu dans ce vide, sans bruit
De ces pleurs dans mes yeux, j'essuie
Taris cette source qui bruit

La flamme, la chaleur s'enfuient
Les semaines, les mois, depuis
S'égrainent, se perdent, me fuient
Tombent les pierres dans un puits

Le feu dans l'âtre plein de suie
A peine à reprendre aujourd'hui
Étouffé sans but, je poursuis
Sans savoir où il me conduit

Cette voie sous mes pieds, détruit
Les traces d'un dénouement fortuit
Entraînant sur les pas d'autrui
Les rêves, les songes, les déduits

Faudra-t-il pour que je m'amuïs,
Vider le contenu d'un muid,
Quand bien même cela me nuit,
Pour qu'enfin finisse la nuit ?
4

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Une errance poétique où la nuit nuit ! Merci, Alain, pour votre beau poème où les rimes en i sont comme un cri dans la nuit ! Je clique sur j'aime.
Je vous invite à revoir mon poème pétrole désormais en finale : http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/petrole

·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Un peu perdu ? J'ai aimé votre poème.
Mon Ombrecito est en finale de la Matinale. Il souhaiterait vous voir le soutenir. Merci pour lui.

·