La mort blanche...

il y a
1 min
24
lectures
2

Bèèèèè.... tout petit, tout blanc, tout menu,
L'agneau apeuré, bêle longtemps son désespoir,
Bèèèèè.....perdu dans le noir, loin du troupeau.
Sa peur, dans la nuit, lui suinte par tous les pores,
Qui portée, loin par le vent, par delà les cimes,
Par delà les rochers, les sapins, les buissons,
Jusques au nez de la louve, que l'odeur fait baver.
Le goût du sang ruisselant et de la chair chaude
S'impose dans son cerceau carnassier, hérisse ses poils.
L’instinct de la chasse et l'excitation retrousse ses babines,
Découvrant une dentition puissante et luisante de crocs acérés.
Un long hurlement, et la faune se fige. Qui sera la proie ?.
En trois bons, elle est dans le vent, qui la porte littéralement,
Vers la gorge palpitante de la menue tache blanche.
Le petit corps recroquevillé, là, blotti entre deux myrtilles,
Crie d'autant plus fort, qu'il a malheureusement compris....
Il a compris maintenant que la mort s'en vient.
Pour lui, point de faucheuse, ou le doux couteau du boucher,
Mais la mâchoire béante et puante d'un loup affamé.
La gueule grande ouverte, avide de chair et de sang,.
Dans un grognement rauque, le fauve se jette sur lui....
Avant les horribles souffrances, il entend ses os craquer,
Comme si ces douleurs n’étaient pas les siennes,
Il entend maintenant  ses propres cris déchirants,
Et dans un dernier regard pour sa chair engloutie,
La mort, le délivre enfin...
2

Un petit mot pour l'auteur ? 3 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Celui-ci est particulièrement déchirant, glaçant (pour moi, un texte réussi)
Image de Gerard de Savoie
Gerard de Savoie · il y a
Merci Fred, pour ce ressenti.
je ne voulais pas spécialement être gore, mais décrire un instant de réalité dans la nature sauvage... aucune cruauté chez la louve, juste l'instinct de survie. En voulant absolument susciter une émotion chez le lecteur, comme chaque fois, j'ai tendance à surjouer la scène.. Merci pour tous vos commentaires, cela m'aide beaucoup.

Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Pour ma part cela résonne tragiquement et ce n’est pas exagéré.

Vous aimerez aussi !