1
min

LA MIRIFIQUE ET DROLATIQUE HISTOIRE D'AMAR

Image de Bruno Adjignon

Bruno Adjignon

8 lectures

3

La terre est froide,
le soleil lui-même gèle,
aucune bête depuis tant de temps.

Le clan a froid,
le clan a faim,
le clan va perdre l'espoir.

Amar songe,
Amar se lève,
Amar dit : "Amar ira,
Amar pistera l'aurochs et Amar le tuera"

Gondo le Vieux lève la main,
Il va parler, le clan se tait.
Gondo le vieux dont le père
du père du père
sauva le clan jadis.

Gondo parle :
"Amar est le plus brave,
Amar est le plus adroit : qu'il aille,
et revienne avant le lever de la lune."

L'espoir renaît sitôt au cœur des femmes,
les vieillards aux dents perdues
sourient.
Et les hommes envient Amar.

La bise siffle.
Amar va
dans la plaine sans fin.

Il marche, marche, marche, Amar,
Il marche
il marche en vain.

Nul boeuf musqué,
nulle outarde cendrée,
nul renard argenté !

Amar va,
le pas lourd
à présent sur la piste.
du retour.
Il prend en pitié le clan
lève les bras vers les cieux
implore le soleil et les vents,
il lève les bras, Amar,
psalmodie pour les nouveau-nés,
aux mamelles taries.


Mais, alors qu'Amar
n'est plus
qu'à une centaine de pas
de la caverne frissonnante,
une ombre
le recouvre.

Un monstre, le dernier
ptérodactyle enténébré
fond sur lui.

Amar est un chasseur
un chasseur impavide,
émérite,
le tout meilleur
du clan de Gondo.

L'épieu durci par le feu
ferme pointé
perce au coeur
la bête des temps anciens.

Amar hurle :
"Amar a tué la chose,
Amar a tué la chose".

Le clan jaillit
de la caverne froide,
On porte Gondo
jusqu'à la bête
chaude.

Les enfants rient,
les femmes fébrilement
dépècent.
Le clan va pouvoir manger
Le clan ne va plus avoir froid.

Et l'on chante, et l'on danse,
assurés de vivre encore un peu,
on s'égosille :
"Nous froid ?
Jamais,
avec le ptérodactyle
d'Amar".
3

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Miraje
Miraje · il y a
Quand Yan Amar chasse, c'est pas pour rien ☺☺☺ !
·
Image de Sylvie Franceus
Sylvie Franceus · il y a
Bien sûr que j'aime cette œuvre !
Grave, inquiétante, lancinante puis si joyeuse, si fantaisiste

·
Image de Bruno Adjignon
Bruno Adjignon · il y a
Merciii.
·