La mère

il y a
1 min
19
lectures
4

Des mots, depuis longtemps. Posés sur le bout de ma langue, invités par la formule magique des "Il était une fois". Des mots qui me relient aux autres et au monde alentour. Des mots qui ont fini  [+]

Par les épaules il la tient, sa mère
Petit bout de femme
Celle de sa mise au monde
Juste, il l'étreint
Comme ça, sans rien dire
Sans demander non plus

Elle, elle ne lève pas menton
Vers son garçon
Lui se tient dans son dos
Elle sent ses yeux
Légère, son échine respire

Elle fait comme si de rien n'était
Comme si tout cela n'avait guère d'importance
Comme si ce n'était rien
Mais au fond d'elle-même
Ses sens en éveil ou plutôt en réveil
Elle savoure ce pli de douce plénitude
Cet instant qui se donne sans l'avouer vraiment
Puisqu'il est évidence
4

Un petit mot pour l'auteur ? 8 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Mickaël Gasnier
Mickaël Gasnier · il y a
J'adorais grimper sur les épaules de quelqu'un.
Image de Véronique Pédréro
Véronique Pédréro · il y a
Drôle d'avoir vu cela. Initialement, mon poème évoquait le lien entre 1 enfant devenu ado et sa mère. Comme quoi, les mots ont 1000 replis.
Image de Long John Loodmer
Long John Loodmer · il y a
La communion entre deux êtres reliés par le miracle de la mise au monde
Image de Véronique Pédréro
Véronique Pédréro · il y a
Le miracle serait aussi que le temps semble ne pas avoir entaché leur union.
Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
Un bel hommage aux mères
Image de Véronique Pédréro
Véronique Pédréro · il y a
En regardant une de mes nièces câlinée par son fils, le regard vers la mer.
Un texte proposé pour le concours automne mais qui n'a pas été retenu par le comité de lecture.

Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
un beau texte refusé, le comité de lecture ne sait pas ce qu'il laisse passer. vous avez décrit là un très beau moment et pour cela merci
Image de Véronique Pédréro
Véronique Pédréro · il y a
C'est leur droit. J'ai déjà 5 textes en compèt pour l'automne, donc, je n'ai pas à me plaindre.

Vous aimerez aussi !