1
min

La mer à Paris (Pied de nez à l’orgueilleuse Capitale)

Image de Gérard Giraud

Gérard Giraud

10 lectures

1

Si la mer était à Paris
Que d’orgueil elle oserait dire
Les parisiens seraient ravis
Ne se lasseraient de l’écrire.

« Nous avons chez nous la culture
Belle rues et beaux monuments
Et nous magnifions la peinture
Belles lettres et beaux sentiments »

Sur les berges de Notre-Dame
La Méditerranée nous inonde
Sous le Pont Neuf, Messieurs Mesdames
Des eaux turquoise de bout du monde.

Du haut de la Tour Eiffel
On aperçoit au loin la Corse
Les rivages près de Montmartre
Sentent bon la fleur de sel...

Mais... la mer a choisi Marseille
Deux mille six cent ans d’histoire
Et qui n’a pas sa pareille
Pour piétiner fort sa mémoire

Le ferry boat lève son verre
Les Accoules lui font un signe
L’eau coule, surtout le pastis
Et le bleu-vert sous l’œil-de-Verre

Juste et concret retour des choses
La mer honore notre ville
Et Paris peut toujours en prose
Rêvasser d’en être la fille.
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,