1
min

La Mer

Image de De l'Air !

De l'Air !

507 lectures

51

Sur la ville côtière à l'horizon le vent
Attise doucement un feu crépusculaire
Il bruine des haillons de la voûte solaire
Qu'un alizé balade au gré du firmament

Un silence accablant refroidit le décor
Tout là-bas l'air et l'eau vaguement se confondent
Bientôt ne restent plus que les brumes profondes
Et les gros chalutiers que l'on distingue encor

D'un ciel fuligineux c'est l'heure insaisissable
Où la mer infidèle abandonne le sable
Et se retire heureuse en ces contrées lointaines

Où nul ne va jamais inconnues des nageurs
Lasse de supporter ces ennuyeux baigneurs
Pour laver son écume à de pures fontaines
51

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Laetitia Gand
Laetitia Gand · il y a
un petit tour à vous lire...
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Je relis avec plaisir votre très joli sonnet sur les caprices de la mer "qui lave son écume à de pures fontaines" !
Vous avez aimé mes sonnets "Ma chienne Ianna dans les dunes" et "Spectacle nocturne" et j'en suis ravi. Aimerez-vous tout autant mon sonnet "Indian song" en finale été ? https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/indian-song Belle journée à vous

·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Après l'analyse de Dédé , je ne tenterai plus d'écrire un sonnet !!
·
Image de Dédé
Dédé · il y a
L'unité du second quatrain mériterait aussi d'être renforcée.
Ce qui permettrait du même coup de remédier aux quelques faiblesses de l'expression...

·
Image de Dédé
Dédé · il y a
On est dans le Parnasse, ici, Monsieur ! ça ne rigole plus !
Comment pouvez-vous encore y ignorer les règles les plus élémentaires, sans même parler de celles de la poésie classique ?
Soit, passons outre, puisque la qualité vaut le détour...

1ère strophe :
On utilise « sur » à tort et à travers de nos jours, d'ailleurs, ce n'est pas
« sur » la ville qu'est l'horizon mais du côté opposé ; le point de vue s'égare.
Le dédoublement du vent en alizé chagrine également la logique.
Et la syntaxe aurait pu s'enrichir d'un lien entre les vers centraux qui aurait permis dans la foulée le remplacement de « bru-ine », présentant l'autre défaut de contenir la matière en plus de l'action.

·
Image de De l'Air !
De l'Air ! · il y a
Bonjour monsieur Dédé
Ma pauvre première strophe ayant été étrillée, je me sens obligé de lui venir en aide.
Concernant l'emploi de "sur" il est vrai que cette préposition est souvent mal employée, Mais ici, n'étant pas un ange flottant dans le ciel, l'auteur contemple l'horizon de la côte et plutôt qu'il ne "s'égare" le "point de vue" s'étire... au sens propre du terme. Pour le vent, quand il est au loin, c'est son appellation vague et générale mais plus proche de nous et s'il n'est pas méchant, pourquoi ne deviendrait-il pas un alizé...? Quant à la "bru-ine" comme vous l'écrivez (avec diérèse quelque peu grincheuse...) on peut l'expliquer par ce qui suit: les haillons de flotte tombent doucement comme un rideau de bruine... Mais c'est vrai qu'on aurait pu tout aussi bien écrire qu'il tombe de l'eau...
Je crains le pire pour la suite du sonnet mais l'espère vraiment au vu de votre analyse passionnante, même si elle se retrouve encore décortiquée comme un jambon...!
Et puis, si je flirte avec le Parnasse, même de très loin, c'est plutôt cool !
A bientôt

·
Image de Dédé
Dédé · il y a
Avec votre permission, Monsieur, pour vous éclairer, peut-être...

« ( De ) la ville côtière, à l'horizon, le vent
Attise doucement un feu crépusculaire
( Où pleurent ) des haillons de la voûte solaire
( Que l' )alizé balade au gré du firmament. »

·
Image de De l'Air !
De l'Air ! · il y a
"De" la ville ... à la rigueur mais je me suis expliqué...
Où "pleurent" non! A la rigueur où"pleuvent" mais çà change l'image.
Pour la dernière, aucun intérêt à changer.

·
Image de Dédé
Dédé · il y a
1) C'est bien sur la mer qu'il est, l'horizon dont on parle ! même si la ville entre dans le cadre.
2) « Où tombent », non ?
3) Bien sûr que si, pour la dernière : en zoomant, on peut nommer « le vent » du 1er vers, plutôt que d'en ajouter un 2ème venant en surcharge dans le tableau !

·
Image de De l'Air !
De l'Air ! · il y a
La ville, la côte surtout n'entre pas dans le cadre, elle FAIT PARTIE du décor comme le vent , l'air, l'eau ou le feu dans les nuages, rappelant Turner ou Monet. C'est un TOUT DANS LA NUIT QUI TOMBE. Dans le sens" depuis la côte" (en sirotant mon demi par exemple...) on ne ressent pas le même effort du regard se projetant au loin pour tenter de percer les dernières lueurs. La contemplation est déjà "dans" ou... "sur" la ville et la géographie n'a rien à voir ICI.
Je privilégie toujours l'image et la musique à l'exactitude des détails. Toute autre expression que " Il bruine (synérèse) des haillons" ne rendrait pas l'image d'un grand rideau déchiré (haillons) de flotte baladé au gré du vent et la musique est tellement plus belle que "pleurent" "pleuvent" ou autre "tombent" (le pire...). De la musique avant toute chose Dédé, c'est comme ça que j'aime la poésie. Enfin pourquoi le vent au loin doit-il forcément se transformer en alizé des premiers plans? Il y a le vent là-bas, indéfinissable mais assez puissant pour rougir le feu des nuages et il y a, plus près de nous, "un" alizé qui n'a rien à voir avec les éléments au loin...
Merci à vous pour tous ces commentaires et j'attends la suite avec appréhension !

·
Image de Dédé
Dédé · il y a
Allons, allons, Monsieur ! vous savez bien qu'il ne faut surtout pas prendre au pied de la lettre les leçons de choses de ce sacré farceur de Lelian.
Mais vos explications m'ont convaincu.

·
Image de Zutalor!
Zutalor! · il y a
Entre nous, "longtemps, longtemps après que les mers bleues ont disparu", sans trident et sans aiguillon, c’est juste une envie de béotien de la poésie...
Et si, à la place de...

"D'un ciel fuligineux c'est l'heure insaisissable
Où la mer infidèle abandonne le sable
Et se retire heureuse en ces contrées lointaines

Où nul ne va jamais inconnues des nageurs
[...]"

et au diable ce parti pris de ne pas ponctuer :

"D'un ciel de suie flambant, c'est l'heure insaisissable,
quand la mer inspirée abandonne le sable
pour s’en aller, heureuse, vers des contrées lointaines

où nul nageur jamais ne part, trop de risque et trop peur
[...]"
?

·
Image de De l'Air !
De l'Air ! · il y a
T'as déjà vu un ciel de suie flambant toi...?
·
Image de Zutalor!
Zutalor! · il y a
Bah oui, bien sûr... Tu en as bien vu un que tu as qualifié de "fuligineux", ce qui ne me disait pas grand chose, d'où mon intérêt pour aller découvrir sa définition.
·
Image de De l'Air !
De l'Air ! · il y a
Faudrait ptet voir a nettoyer le conduit de la cheminée !/
·
Image de Zutalor!
Zutalor! · il y a
C'est fait régulièrement, cher ami...
Et un "ciel au teint brouillé" ?

·
Image de De l'Air !
De l'Air ! · il y a
Ou...un ciel aux oeufs brouillés... Avec un jaune à la Gauguin !
·
Image de Zutalor!
Zutalor! · il y a
Un ciel aux yeux tahitiens ?
Peint par un Gaulois nommé Gauguin ? ;O)

·
Image de De l'Air !
De l'Air ! · il y a
Un gaulouin ?
·
Image de Zutalor!
Zutalor! · il y a
Un Gauloin radin ! Près de ses sous je sais pas, mais pour ses commentaires, ça c'est certain !
·
Image de De l'Air !
De l'Air ! · il y a
Avant que "La Mer" se retire J'attends toujours la fin du conclave... Quand les délibérations sont longues, c'est plutôt craignosss
·
Image de Zutalor!
Zutalor! · il y a
Oui... Semper...
Non habemus Dedam...

·
Image de De l'Air !
De l'Air ! · il y a
Dedus
Dede
Dedum
Dedi
Dedo
Dedo

Et ... Dodo !

·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Il y a la belle chanson de Charles Trénet derrière les beaux vers de ce sonnet. Bravo, De l'Air, pour cette poésie raffinée pleine de charme.
Vous avez soutenu ma chienne Ianna et je vous en remercie. Elle est en finale automne. La soutiendrez-vous à nouveau ? https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/me-chienne-ianna-dans-les-dunes Bonne journée à vous.

·
Image de MCV
MCV · il y a
"Vaguement se confondent"... Rien que pour ça...
·
Image de De l'Air !
De l'Air ! · il y a
Merci , MCV
·
Image de Café gourmand
Café gourmand · il y a
L'essentiel se passe derrière les coulisses, comme d'habitude!
·
Image de SakimaRomane
SakimaRomane · il y a
De jolies images :)
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème