1
min

La mendiante

14 lectures

7

La silhouette maigre
Se tordait dans le froid
D’effroi
Sentait la sueur aigre
Et l’odeur de latrine
D’urines

Raide tel l’est un cierge
Elle battait le pavé
Lavé
Devant la Sainte Vierge
Et le tronc du curé
Carré

Un Isoloir – alcôve
L’abritait dès le soir
Pour boire
Cette mixture fauve
Qui lui chauffait les reins
Trop bien

Elle longtemps agile
Elle descend les degrés
Au gré
De sa santé fragile
Sont teint couperosé
Rosé.

Elle s’était enfuie
D’un travail ordinaire
Calvaire
Et traînait un ennui
En sachant solitaire
Le taire

Elle apprit à mendier
Et à tendre la main
Très Bien
En sachant stipendier
La pitié d’un regard
Hagard

7

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Une descente d'un travail ordinaire en enfer...
·
Image de Corinne Vigilant
Corinne Vigilant · il y a
Triste chronique d'une femme en déroute !
·
Image de Duje
Duje · il y a
Je préfère quand vous batifolez avec Ronsard . mais on ne peut nier l'existence d'une telle décadence !
·