1309 lectures

1286

Finaliste
Sélection Public

Quand tu jouais à la marelle,
Il n’y avait pas de pommiers blancs.
On n’en trouve guère à Sarcelles,
À l’ombre des hauts bâtiments.
On l’avait peinte la marelle
Sur le béton, il y a longtemps,
Devant le Centre Culturel
Qui était fermé à présent.

Un pied, deux pieds, sauté, croisé,
L’aller-retour sans trébucher.

Je ne sais pas si la marelle
Avait fait la joie des enfants,
Mais les générations nouvelles
Avaient d’autres amusements.
Elle n’attirait plus la marelle.
Toi seule y venais bien souvent
Toi seule lui restais fidèle
Et y jouais avec talent.

Un pied, deux pieds, sauté, croisé,
L’aller-retour sans trébucher.

Tu t’appelais Marie-Noëlle
Et tu allais sur tes douze ans.
On te disait que la marelle
C’était un jeu pour les enfants
Et que, petite demoiselle,
Tu étais grande maintenant.
Mais réussir à la marelle
Ne te semblait pas jeu d’enfant.

Un pied, deux pieds, sauté, croisé,
L’aller-retour sans trébucher.

Chaque jour qu’il vente ou qu’il gèle,
En automne comme au printemps,
Tu t’appliquais à la marelle
Pour parvenir en un instant
À passer de la terre au ciel.
À peine un sourire content
Et une figure nouvelle
Te lançait sur le tracé blanc.

Un pied, deux pieds, sauté, croisé,
L’aller-retour sans trébucher.

Sur le banc près de la marelle
Il vint s’asseoir plus souvent.
Il a dit « comment tu t’appelles ? »
Il souriait en te parlant,
Voulait comprendre la marelle
Et te questionnait gentiment.
Tu lui expliquais les ficelles
Du jeu que tu aimais tant.

Un pied, deux pieds, sauté, croisé,
L’aller-retour sans trébucher.

Tu lui montras sur la marelle
Tes tours les plus éblouissants.
Il les jugea exceptionnels
Te félicita longuement.
Ce n’était pas habituel
Que l’on te fasse des compliments
Il ajouta « tu es très belle ! »
Et ça te fit tout chaud dedans.

Un pied, deux pieds, sauté, croisé,
L’aller-retour sans trébucher.

Tu ignorais Marie-Noëlle
Que tes élans virevoltants
Sur le tracé de la marelle,
Le ravissaient plus sûrement
Quand, en haut de tes cuisses frêles,
Ta jupe dans tes mouvements
Offrait à ses désirs charnels
La vue d’un slip de coton blanc.

Un pied, deux pieds, sauté, croisé,
L’aller-retour sans trébucher.

Tu l’as suivi dans sa ruelle
Et jusqu’à son appartement...
Tu n’iras plus à la marelle,
Tu y as laissé ton cœur d’enfant.
On peut le mettre à la poubelle,
Il ne te sert plus à présent.
Fini le ciel de la marelle,
La terre est pourrie par les grands.

Cloch’ pied, Croch’ pied, forcée, violée,
Dans l’enfer tu viens de tomber.

PRIX

Image de Automne 2017
1286

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Michaël ARTVIC
Michaël ARTVIC · il y a
Trop bon !! merci Pabauf
Image de jusyfa *** Julien
jusyfa *** Julien · il y a
Bonjour Pabauf, je reviens vers vous car J'ai eu le plaisir d'apprécier votre belle plume et vous avez été sensible à certains de mes écrits.
Si vous en avez l'envie, Je vous propose une nouvelle (policier/ thriller) en lice du GP été :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/sofia-4
Si vous êtes déjà passé(e), je vous prie de m'excuser et de ne pas tenir compte de ma proposition.
à bientôt.
Julien.

Image de RAC
RAC · il y a
Tout simplement superbe même si on s'attend à la chute. C'est tellement bien tourné que l'on joue à la marelle avec elle tout le long du poême. Bravo et merci pour ce bon moment de lecture ! A bientôt...
Image de Sandi Dard
Image de jusyfa *** Julien
jusyfa *** Julien · il y a
Bonjour Pabauf, nous nous sommes croisés et soutenus sur nos lignes voici quelques mois. Aujourd'hui, si vous ne l'avez pas encore lu et sans vouloir vous obliger, je vous propose une nouvelle en finale du G.P automne.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/a-chacun-sa-justice
Merci.

Image de Adlyne Bonhomme
Adlyne Bonhomme · il y a
Votre poème est joli. La qualité des rimes, le travail sur la langue, l'intelligence des vers. Le tout mis ensemble en fait un vrai bijou.

Je vous mets un j'aime volontiers

Je vous invite au passage à voter pour mon poème en phase finale ''Je tresse l'odeur''

Belle journée, Pabouf !

Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Je reviens chez vous, Pabauf, pour relire votre terrible poème fort bien écrit qui prend au tripes.
Ce message aussi pour vous inviter à une petite balade dans les dunes avec ma chienne Ianna si vous avez le temps : https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/me-chienne-ianna-dans-les-dunes

Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
Arrivée sur votre page au fil de mes lectures, je découvre ce poème poignant. Et j'aime beaucoup...
Image de Marie
Marie · il y a
Fort dommage que je ne découvre votre texte que maintenant. Je n'ai pas pu voter et je le regrette tellement il est beau et poignant. Bravo
Si vous souhaitez découvrir l'un des miens https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/loin-des-yeux-loin-du-coeur

Image de Thomas d'Arcadie
Thomas d'Arcadie · il y a
Bravo ! J'aime beaucoup !
Image de Zurglub
Zurglub · il y a
Terrible et poignant... ça me fait penser à M le Maudit. Bravo !!
Image de Nectoux Marc
Nectoux Marc · il y a
Dommage pour le vote, je vous ai connu trop tard. Bravo.
Image de Pabauf
Pabauf · il y a
Il n'est jamais trop tard pour aimer. Merci de votre appréciation.
Image de jusyfa *** Julien
jusyfa *** Julien · il y a
Bonjour Pabauf,
La date des fins de votes approche, " un petit cœur collé sur un portable " en finale du prix hiver 2018, attend et espère une nouvelle fois, votre soutien, d'avance merci.

Image de jusyfa *** Julien
jusyfa *** Julien · il y a
Bonjour Pabauf, Je débutais sur Short et vous étiez des premières personnes à supporter " Un petit coeur collé sur un portable" . Aujourd'hui en finale, je reviens vers vous, ( avant la date butoir ) avec l'espoir d'un nouveau soutien de votre part. D'avance merci.
Image de Lili Caudéran
Lili Caudéran · il y a
Apparemment j'ai déjà voté car on m'affiche : Merci d'avoir aimé....?????
Bonne chance en tous cas...

Image de Thara
Thara · il y a
Re-vote...
+ 5 voix !

Image de Jacques Lefebvre
Jacques Lefebvre · il y a
Je confirme mon vote ! Bonne chance et bravo !
Image de Michèle Thibaudin
Michèle Thibaudin · il y a
Bonne chance et bravo!
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Bonne chance Pabauf
Image de Marie No
Marie No · il y a
Je garde un souvenir fort de ma première lecture. Mes félicitations de nouveau pour ce poème bouleversant et tous mes votes pour la pauvre Marie-Noëlle.
Image de Sylvain Le Loarer
Sylvain Le Loarer · il y a
Un texte si joliment écrit pour décrire cette horreur sans nom.
Image de Sylvain Le Loarer
Sylvain Le Loarer · il y a
Alors là, je me sens bien bête d'avoir raté le clic. Toutes mes excuses en tout cas...
Image de Pabauf
Pabauf · il y a
Merci de ce commentaire élogieux, mais vous n'apparaissez pas dans la liste des votants. Est-ce un oubli, un clic qui a manqué sa cible, ou une position de principe ?
Image de Vrac
Vrac · il y a
Terrible marelle si bien contée, d'un pied sur l'autre
Image de Lammari Hafida
Image de Jon Ho
Jon Ho · il y a
Je vote sans hésiter pour ce texte magnifique qui me passe devant dans le classement.
Puissiez-vous venir déloger de sa place non méritée les tentatives de haïkus de Keith. Ce serait une évidence que vous passiez devant lui...

Bravo pour ces horribles émotions mêlées avec intelligence à l'innocence d'une marelle

Image de Pabauf
Pabauf · il y a
Merci de ce vote et de ce commentaire généreux. Je n'ai aucune satisfaction à vous dépasser (provisoirement peut-être) dans le classement tant vos créations me semblent riches, originales et superbement écrites. Je n'avais d'ailleurs pas hésité à vous apporter mes votes.i
Par contre ce serait effectivement jubilatoire de déboulonner KS et ses productions qui sont une insulte à la poésie. Mais je crains fort que, vous comme moi, ne soyons pas de taille à lutter contre ses 2860 abonnés systématiquement racolés et fort poliment remerciés. Je n'ai ni le goût, ni le temps d'user de telles méthodes qui privilégient la chasse aux votes aux dépens de la création et de l'invention. Laissons donc cet épicier développer sa grande surface et continuons de tenter d'offrir dans nos petits commerces des produits artisanaux de goût. (Ce qui ne m’empêche pas d'avoir apprécié votre article sur le forum.)

Image de Arnaud FREJAVERGNE
Arnaud FREJAVERGNE · il y a
Entre ciel et terre une innocence lestée par les mauvais vents. émouvant, mes votes
Image de Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
Je renouvelle mon soutien.
Image de Lumiyah
Lumiyah · il y a
je vous confirme mon soutien avec plaisir. Bonne chance
Image de Koradock
Koradock · il y a
Je revote avec plaisir. Bonne chance.
Image de Plume Le chat
Plume Le chat · il y a
Je confirme cinq fois
Image de J.H. Keurk
J.H. Keurk · il y a
J'ai aimé ce que pudiquement vous dénoncez : le vol de l'innocence par l'abus de complaisance de prédateurs chevronnés qui savent ferrer leur proies et les mettre en confiance pour assouvir leurs bas instincts, laissant, sans remords, une vie brisée derrière eux. Émouvant.
Image de Gilles Besson
Gilles Besson · il y a
Je confirme mon vote.
Image de Solange Dray
Solange Dray · il y a
Bien écrit... Je réitère.. a voté
Image de Corinne Val
Corinne Val · il y a
Très émouvant et magnifique
Image de Louise Calvi
Louise Calvi · il y a
Magnifique poème avec ces 2 temps..celui du bonheur et celui de l'horreur. Bravo
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Pardon. Je vais vous déplaire. Je n'aime pas ces textes autour du malheur, de ce genre de malheur des enfants. Je n'aime pas. Effacez mon commentaire si vous le souhaitez.
Image de Dominique Hilloulin
Image de Haruko San
Haruko San · il y a
Des souvenirs qui me font mal, votre texte m'avait émue une première fois, cela n'a pas changé aujourd'hui! +5 et bonne chance-:)
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Je vous renouvelle mon vote avec plaisir.
Image de Sophie Copinne
Sophie Copinne · il y a
Je reviens et vote pour ce beau poème que j'avais déjà soutenu.
Image de Epicurien78
Epicurien78 · il y a
Me revoilà revenu sur cette place de Sarcelles, pour soutenir cette pauvre enfant...
Image de Zérial
Zérial · il y a
bonne chance! j'ai voté avec plaisir
Image de Yitou
Yitou · il y a
Quel doux poème aux réminiscences d'enfance qui pourtant se finit dans les plus hautes sphères de la tragédie.
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
C'est avec plaisir que je vous donne toutes mes votes. Cette ritournelle est si joyeuse au début et se termine de façon si tragique. Bel hommage à cette enfance brisée et à toutes les autres. Merci à vous Pabauf.
Image de de l air
de l air · il y a
Très prenant ce drame Pabauf. Il nous reste à espérer que la vie, malgré tout, lui sourira un jour ...
Image de Marguerite A
Marguerite A · il y a
Un poème d'actualité à afficher sous le préau de l'école
Image de Zutalor!
Zutalor! · il y a
Une fois encore, ton texte vaut largement le déplacement. ;-)
Image de Jean-Francois Guet
Jean-Francois Guet · il y a
J'ai un faible pour les chansons réalistes d'antan, je vote !!
Image de Ciccone Laurent
Ciccone Laurent · il y a
Bonne chance pour cette finale ! +5
Image de Sindie Barns
Sindie Barns · il y a
Extra! Mon vote + 4. :-)
Image de Alain Chenoz
Alain Chenoz · il y a
Je confirme évidemment !
Image de Alain Adam
Alain Adam · il y a
5 sur 5 entre deux larmes!
Image de Barb Ara
Barb Ara · il y a
Cela commençait si bien, une fin à faire glacer le sang. Je découvre ce poème au hasard de mes lectures, je ne peux que vous féliciter et vous faire don de mes 5 voix pour ce texte si touchant et malheureusement trop contemporain. Dans un autre registre à glacer le sang, ma nouvelle "La descente" est en finale, si l'envie vous dit de promener vos yeux sur mes mots et de les découvrir, les soutenir si vous les aimez, ma page vous est ouverte. http://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/la-descente-7 Bonne fin de journée !
Image de Dominique Tesson
Dominique Tesson · il y a
Bonsoir, mes 5 votes et je vous invite à lire http://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/le-meunier-et-le-vent-contes-des-deux-arbres-sur-la-colline qui est en finale.
Bonne lecture
Cordialement

Image de Noellia Lawren
Noellia Lawren · il y a
relu pour le plaisir, je ne peux , hélas, plus voter, dommage, j'adore bien à vous
Image de Pabauf
Pabauf · il y a
Merci Noellia... Les visites sans enjeu sont sans doute les plus belles.
Image de Mireille Béranger
Mireille Béranger · il y a
J'allais écrire : c'est charmant, si bien rythmé... Et, pourtant, cette histoire est terrible... Forcée, violée, dans l'enfer Marie-Noëlle, en dépit de ses douze printemps, est tombée... Quel talent est le vôtre pour le raconter, Pabauf...
Une aussi belle écriture mérite amplement mes cinq voix.

Image de Pabauf
Pabauf · il y a
Merci de ce commentaire qui met à mal... ma modestie.
Image de Yann Suerte
Yann Suerte · il y a
Un poème finement écrit...Bravo. Si vos pas vous y perdent, je vous invite bien cordialement à visiter mon Atelier, en finale du concours d’automne. Yann
Image de Noellia Lawren
Noellia Lawren · il y a
mon revote +5 avec autant de plaisir
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Je bisse toutes mes voix pour votre poème de l'enfance trahie.
Image de Pabauf
Pabauf · il y a
Et moi je vous fais une bise pour avoir ainsi bissé !
Image de Jean-Michel Palacios
Jean-Michel Palacios · il y a
Voilà qui est fait. Amitiés jm
Image de Patrick Peronne
Image de James Wouaal
James Wouaal · il y a
Bonne chance à ce tragique poème et si émouvant poème.
Image de Eva Dayer
Eva Dayer · il y a
Je soutiens ce très beau texte.
Image de Iremi
Iremi · il y a
Très sombre et très reussi!! Bravo Mes votes+5
Image de Petit soleil
Petit soleil · il y a
Ce texte m'avait terriblement touchée. Je reviens vous soutenir. Belle journée Pabauf
Image de Fergus
Fergus · il y a
Bonjour, Pabauf
Voilà une bien triste histoire : rien n'est plus choquant que l'innocence brisée d'un enfant. Merci à vous de l'avoir exprimé de cette manière.

Image de jusyfa *** Julien
jusyfa *** Julien · il y a
Il faut avoir beaucoup de talent pour faire apprécier ce poème, J'ai aimé : +4.
Je vous invite à lire "un petit cœur collé sur un portable " grand prix hiver 2018.
Bonne chance et bonne soirée.

Image de J-e
Image de Pabauf
Pabauf · il y a
Merci de ce cri du cœur qui me va droit au cœur !
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
A nouveau mes votes et belle finale à vous !
Image de Bibi
Bibi · il y a
Poème glaçant dasn ses mots et sa métrique. Superbe et si sobre pour dire toute l'horreur de la prédation masculine. Mes voix !
Image de Maryse
Maryse · il y a
Mes votes renouvelés !
Image de Mireille Bosq
Mireille Bosq · il y a
Comme on on a mal de ce drame annoncé, mais quelle jolie écriture pour le dire et le refrain est si bien rrythmé ...
Image de Dominique Alias Suna Descors
Dominique Alias Suna Descors · il y a
Whouahhh ! c'est fort... vous avez mérité votre finale. Quel don d'écriture du merveilleux pour décrire une si vilaine chose dans cet univers innocent de l'enfance. Mon Dieu...
Image de Pabauf
Pabauf · il y a
Merci de ce commentaire si chaleureux qu'il pourrait faire fondre ma modestie !
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
J'arrive à cette marelle. On sent arriver la chute....de loin, grâce à la cadence régulière des sautillements que l'on visualise ...
je vote bien sur.

Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Mes cinq votes renouvelés pour votre superbe marelle, Pabauf !
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
votes 5 belle écriture beau poème bien maîtrisé
Image de Christian Pluche
Image de Miss Free
Miss Free · il y a
Mon soutien de nouveau Pabauf.
Image de Roger S.
Roger S. · il y a
Joli poème glaçant dans une cadence de comptine. Quelle maîtrise.
Image de Pabauf
Pabauf · il y a
Si le poème est glaçant, votre commentaire est chaleureux et j'en suis touché.
Image de Evinrude
Evinrude · il y a
Mon soutien renouvelé +5 !
Image de Sandra Dullin
Sandra Dullin · il y a
Merci Pabauf pour cette belle découverte ! Tous mes votes pour ce texte puissant. On se laisse emmener sur cette jolie marelle au goût de l'enfance, on se remémore nos propres sauts sur les tracés de craie, et puis vient l'horreur.
Image de Granydu57
Granydu57 · il y a
Mes votes renouvelés avec toute l'émotion que cette lecture engendre sur moi (en plus après la relecture du poème de Miraje)
Image de Pierre Lieutaud
Pierre Lieutaud · il y a
La musique et le rythme donnent à ce drame une tonalité particuliere, comme un discours d'obsèques ...très bon poeme
Image de Marie Guzman
Marie Guzman · il y a
une émotion et des frissons à la lecture de vos mots ... encore pour la enième fois
Image de Pabauf
Pabauf · il y a
Merci pour ce commentaire qui me touche énormément.
Image de Tolbiac
Tolbiac · il y a
Bonne chance à vous
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Un vote maximum avec le plus grand des plaisirs.
Image de André Page
André Page · il y a
Bravo Pabauf, je suis content de voir ce poème en finale, mes votes à nouveau :)
Image de Nadine Gazonneau
Nadine Gazonneau · il y a
Un texte très émouvant qui relate un acte ignoble , répugnant . Une poésie écrite avec beaucoup de retenue ,je pense . Mes votes
Image de Arlo
Arlo · il y a
Je revote avec un réel plaisir tout en vous invitant à découvrir mon poème *sur un air de guitare* retenu pour le grand prix hiver. Bonne chance à vous pour la suite.
Image de Gina Bernier
Gina Bernier · il y a
bien sur je revote+5
Image de Pabauf
Pabauf · il y a
Merci d'occuper vos insomnies à passer me voir...
Image de Gina Bernier
Gina Bernier · il y a
Monsieur Pabauf, je n'ai pas d'insomnie et se lever tôt ne veut pas dire que je ne dors pas, je suis constante dans les lectures que j'aime...par contre vous n'avez aucune idée de ce que moi j'écris ,vous étiez et êtes toujours absent pour venir me lire....je ne fais jamais de pub mais peut être que vos passages sont si fugaces qu'ils ne laissent aucune trace dans leurs sillages....
Image de Pabauf
Pabauf · il y a
Madame Bernier Je suis sincèrement navré. Croyez bien que je suis confus.si j'ai pu vous heurter de quelque façon. Pour moi le mot "insomnie" n'avait rien de péjoratif. Il s'agissait avant tout de vous remercier d'être venue renouveler votre soutien à mon texte et, vu l'heure tardive (ou matinale selon que l'on est un pas-couché ou un tôt-levé) j'ai voulu une sorte de clin d’œil entre deux personnes qui se trouvent à échanger à des moments peu classiques. C'était peut-être maladroit de ma part et vous prie de m'en excuser. Quant au reproche principal que vous me faites, à savoir de n'avoir pas visité vos pages vous êtes tout à fait fondée à vous en plaindre. Il est vrai que je n'ai lu pour l'heure, aucun de vos écrits... Et il est probable que vous partagez cette désaffection avec quelques autres de mes abonnés. Vous mettez là le doigt sur un fait que je suis le premier à déplorer : l'incapacité à suivre comme je le voudrais l'ensemble des auteurs de mon cercle d'abonnés, tout simplement car passé un certain nombre (j'ai actuellement 338 abonnés) cela représente une telle production qu'il est difficile de trouver le temps d'aller la découvrir et commenter. Rien que pour le concours automne, sur les 133 œuvres retenues en finale, 49 sont une production de l'un ou l'autre des auteurs que je tente de suivre. Vous êtes victime de ce régime chronophage qui me fait négliger les plus récents de mes abonnés, dont vous êtes je crois. Ajoutez à cela votre décision de ne pas faire de pub qui vous honore mais ne contribue pas à vous mettre en avant, tant il est vrai que, dans l'urgence, je vais prioriser les sollicitations... C'est absurde, c'est injuste, je le sais et me le reproche... Et vous accorde le plein droit de me le reprocher.
Image de Marie
Marie · il y a
La complainte est déchirante.
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Très belle finale Pabauf !
Image de Sylvie Neveu
Sylvie Neveu · il y a
je vote pour ce texte très difficile
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Félicitations pour cette Finale, Pabauf ! Mes votes, et je vous invite à soutenir mon “Soleil automnal” si vous l’aimez. Merci d’avance !
Image de Gail
Gail · il y a
Bravo pour cette finale
Image de Djenna Louise Buckwell
Image de JACB
JACB · il y a
re +5 Pabauf!
Image de J.M. Raynaud
J.M. Raynaud · il y a
un texte très dérangeant mais très bien écrit. Je le vois mal filer dans les bornes, mais ce n'est sans doute pas dans vos attentes.
Image de Pabauf
Pabauf · il y a
Que dire de mes attentes... ? Que, comme tous ici je pense, j'ai plaisir à être lu et apprécié par le plus grand nombre. Voilà tout, mais il est vrai que ça implique beaucoup et que je n'échappe pas au réflexe épicier du comptage des votes...
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Bravo pour la finale avec ce poème qui touche chaque lecteur ! Tous mes voeux et mes votes !
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
Je reviens et c'est doux ...bravo
Image de Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
+ 5 bonne finale, mon "Gamin" est en finale, et comme tous les gamins du monde entier partis trop vite, il a besoin de votre soutien pour gagner les étoiles et s'y faire une place, merci. Reviendrez-vous voter pour lui ? Amicalement http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/gamin-le-pont
Image de Sylvie Talant
Sylvie Talant · il y a
Oui c'était l'un des premiers poèmes de compétition d'automne que j'avais lus. Enfance déchirée. Votes renouvelés.
Image de E-Ma
E-Ma · il y a
Merci pour cette révolte poétique.
Image de Vivian Roof
Vivian Roof · il y a
Mes votes à nouveau. Heureusement qu'il y a des pays à la pointe du progrès qui permettent aux enfants de jouer avec des jeux plus rigolos qui font "bang" !
Image de Pabauf
Pabauf · il y a
Oui, et j'en connais même où le viol des enfants figure dans l'entraînement des troupes.
Image de Vivian Roof
Vivian Roof · il y a
Il n'y a pourtant rien de plus beau qu'un enfant...
Image de Plumareves
Plumareves · il y a
Un sujet douloureux pour ce poème qui commence comme une ritournelle et s'achève en sombre complainte...
Image de Valérie Labrune
Valérie Labrune · il y a
Suis contente que ce texte arrive en finale. Mes votes à nouveau Pabauf. +5
Image de Pabauf
Pabauf · il y a
Merci Valérie de ce soutien chaleureux.
Image de Michel Dréan
Michel Dréan · il y a
De retour sur ce puissant texte Pabauf !
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
re +5 , viendrez vous soutenir mon TAJ MAHAL en finale ?
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Un beau poème qui en dit long...
Image de Pabauf
Pabauf · il y a
Merci ! Un immense merci à tous ceux et celles qui ont soutenu cette chansonnette (hélas) réaliste de leurs votes et de leurs commentaires. Grace à eux me voici finaliste et les voilà contraints de subir une nouvelle campagne électorale et mes demandes de confirmer leur adhésion... C'est bien mal les remercier... mais c'est la règle !
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Re-voter, bonne chance Pabauf ! Et si vous êtes curieux, je vous invite à découvrir mon "nouveau défi" . . . à bientôt !
Image de Abi Allano
Abi Allano · il y a
Mon soutien renouvelé ! Bonne chance Pabauf !
Image de Pabauf
Pabauf · il y a
Merci Abi. Toujours en tête ! Première sur la liste alphabétique de mes abonnés et dans les premiers à revoter pour ce second tour...
Image de Philippe Clavel
Philippe Clavel · il y a
Bravo Pat ! mes 5 voix renouvelées sans aucune réserve pour ce texte fort qui mérite dêtre lauréat. Bonne chance
Image de Pabauf
Pabauf · il y a
Merci de ce soutien total... Bien que nous n'ayons point encore vérifié l'absence effective des pommiers blancs à Sarcelles.
Image de Philippe Clavel
Philippe Clavel · il y a
en finale, tu es en bonne compagnie, car j'y suis également, catégorie TTC
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/heberger-un-nuage

Image de Pabauf
Pabauf · il y a
Trop attentif au ciel de ma marelle je n'avais pas vu ton nuage. Voilà un oubli réparé : J'en reviens encore tout embrumé de douceur. Je conseille le détour à tous mes lecteurs.
Image de Philippe Clavel
Philippe Clavel · il y a
eh bien merci Pat ! je vais faire de même pour la Marelle
Image de SakimaRomane
SakimaRomane · il y a
Yessssssssssssss!! Finaliste !! Il ne pouvait pas en être autrement...Bravo Pabauf :)
Image de Pabauf
Pabauf · il y a
Merci de ce soutien renouvelé sans délai et de cet enthousiasme !
Image de Oriel
Oriel · il y a
Le rythme est particulièrement bien mené, il ressemble à la marelle et c'est très agréable. La musicalité est entraînante et l'on saute à cloche-pieds en le lisant. Si je dois faire une remarque, je me serai passée de "forcée, violée" en trouvant qq chose qui le suggère... mais je ne dis pas que j'ai raison, c'est juste parce qu'on le sent suffisamment comme on sent le reste . Tous mes votes sans équivoque
Image de Pabauf
Pabauf · il y a
Merci de votre lecture et de votre soutien et surtout de votre commentaire chaleureux, d'autant plus intéressant qu'il évoque un regret que quelques autres lecteurs ont également ressenti. Je ne prétends pas avoir eu raison d'utiliser les deux termes que vous signalez et ne pensez surtout pas que je veux imposer le point de vue de l'auteur. Le ressenti du lecteur a bien autant de valeur et de légitimité dès l'instant où on lui propose nos textes. Je veux simplement décrire l'état d'esprit qui me fit opter pour des termes sans ambigüité : En premier lieu je voulais un envoi final qui soit l'exact contrepoint de la comptine qui rythme tout le poème, sa brisure, sa "perversion"... d'où ces mots durs et forts. En outre j'ai pensé qu'un acte aussi odieux ne souffrait aucun euphémisme, aucune édulcoration et devait être crument nommé. Enfin il m'a semblé nécessaire d'évoquer l'irruption de la contrainte, de la violence, de la brutalité car l'ignoble stratégie de séduction du prédateur n'avait pas été sans effets chez sa victime qu'on imagine plutôt solitaire et rarement valorisée... Voilà tout ce que j'avais en tête au moment de conclure ce texte Mais de bonnes raisons n'ont jamais empêché d'avoir tort et peut-être aurais-je pu faire mieux avec un peu plus de subtilité...
Image de Oriel
Oriel · il y a
Votre écriture est bien menée et si je me permets une remarque c'est parce qu'il est vraiment de qualité. Il est difficile en effet de trouver le juste ton et je ne connais pas la vérité en la matière. Pour ma part, je trouve le pathos est un peu "tendance" et du coup un texte comme celui-ci ne peut qu'y perdre... Mais c'est un détail et je n'ai pas une capacité littéraire hors du commun, loin s'en faut!
Image de Gilles Besson
Gilles Besson · il y a
Bien triste histoire...
Image de Granydu57
Granydu57 · il y a
Mon vote 5/5 pour ce poème qui nous mène de l'enfance heureuse à la près adolescence brisée.
Par contre je me permet de poser une question sur la première strophe, dernier vers : je verrais plutôt "qui est fermé à présent" ?

Image de Pabauf
Pabauf · il y a
Être ou avoir été ? Être ou ne pas être ? Ah ! ces maudites questions du mot dit !
Je vais tenter de m'expliquer sur le plus-que -parfait (et ce n'est certes pas de moi dont je parle !)
Le "à présent" est celui du moment où se déroule l'histoire et dans ce présent (qui pour le narrateur est un passé) le Centre Culturel a été fermé dans le passé ce qui oblige le scripteur à l'évocation d'un passé doublement achevé d'où le plus-que-parfait (dont je ne suis toujours pas digne vu qu'avec mes explications j’aggrave mon cas !!).
Je reviens de mes escapades spatiotemporelles pour vous remercier en tout cas du "présent" que vous me faites par votre lecture attentive et votre soutien.

Image de Philippe Clavel
Philippe Clavel · il y a
pas vraiment convaincu par ta démonstration Pat ! car tu n'a pas écrit concerant les pommiers blancs qu'on n'en trouvait guère à Sarcelles !
Image de Pabauf
Pabauf · il y a
Mais parce qu'il s'agit là d'un état intemporel, permanent qui n'a subi ni modifications ni évolutions au fil du temps. J'ai donc employé le présent d'immuabilité (que je viens d'inventer à l'instant)... Si tu veux on ira un week-end à Sarcelles constater de visu l'absence générationnelle de tout pommier blanc.
Image de Philippe Clavel
Philippe Clavel · il y a
Et le changement climatique ? Quelle influence sur la floraison des pommiers au nord du 45 ème parallèle
Image de Granydu57
Granydu57 · il y a
Donc maudit mot dit ! ;-)) Merci pour l'explication.
Image de Alain Adam
Alain Adam · il y a
5 sur 5 Mon vote solidaire et enthousiaste!
Image de Lumiyah
Lumiyah · il y a
j'ai voté 5 voix, tout d'abord magnifique écriture, on pourrait la mettre en chanson votre poésie, tout est très beau au début, on est dans la vie des enfants, jouer, puis un être vient tout casser...... dans le rythme ce n'est plus pareil, tout a changé dans le texte...... hommage à l'enfance ou l'adolescence blessé ou violé, merci pour ce partage, bonne chance
Image de Pabauf
Pabauf · il y a
Et dire que je craignais de vous ennuyer avec mon rappel ! Merci, cinq fois merci !
Image de Marguerite A
Marguerite A · il y a
Mise en garde contre les sales types, un joli poème
Image de Romain Lavaux
Romain Lavaux · il y a
Plus grandir.
Mes votes pour votre œuvre.

Image de Marie No
Marie No · il y a
Terrible et bouleversant... Même un jeu innocent peut conduire à tomber dans les horreurs commises par les "grands". Je suis admirative de votre talent, votre poème est vraiment très réussi.
Image de Brune Hilde
Brune Hilde · il y a
Whaouh! Quelle surprise que cette marelle jusqu en enfer.
Mes 5 votes

Image de Mickael Gasnier
Mickael Gasnier · il y a
Violente chute ! J'aime, mon vote
A bientôt

Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
L'innocence de l'enfant brutalement bafouée ! Votre poème monte en intensité jusqu'à cette chute coup de poing, c'est pour moi une découverte poignante, mes votes ! Et, si cela vous tente, je vous propose un peu de détente avec " Vive les baskets" et "Baskets à l'auberge" . à bientôt Patrick !
Image de Jean-Michel Palacios
Jean-Michel Palacios · il y a
juste et bouleversant à souhait.
amitiés
JM

Je vous invite à découvrir "Seuls les amoureux" engagé sur le Grand prix automne 2017
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/seuls-les-amoureux
Merci

Image de Solange Dray
Solange Dray · il y a
Nostalgie et tragédie... Je vote
Image de Haruko San
Haruko San · il y a
TREs touchée par votre texte qui m'a beaucoup plu , il m'émeut pour diverses raisons aussi je vous offre mes votes +5puisqu'il m'est possible de le faire , vous racontez une souffrance que e connais mais je vous trouve d'une extrême délicatesse , encore merci et au plaisir de vous lire.
Image de Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
Quelle douce nostalgie, quelle belle construction. Mes voix. A l'occasion, sans obligation, n'hésitez pas à pousser la porte de mon univers.
Image de Gail
Gail · il y a
La comptine au départ est si belle, la chute n'en est que plus terrible !
Image de Dominique Hilloulin
Dominique Hilloulin · il y a
Une belle construction à suspense progressif et soutenu jusqu'à la chute. Intérêt du lecteur garanti. Sur une toile de fond ludique, vous rendez compte peu à peu de certaines tragédies humaines et de la perte brutale et irrémédiable de l'innocence . Mes votes . Puis je vous suggérer une promenade dominicale sur un chantier en construction ? amitiés Pabauf
http://motsdesoie.jimdo.com/ ou bien, site de motsdesoie-Jimdo

Image de Lammari Hafida
Lammari Hafida · il y a
Emouvant et tragique , bravo ! Mes 5 votes !
Image de Gina Bernier
Gina Bernier · il y a
Monsieur Pabauf, votre poème m'a émue aux larmes je ne comprendrais jamais ce qui se passe dans leurs têtes à tous ces personnages immondes et détraqués d'abuser de l'innocence d'une enfant, cela me révolte. Ce poème va crescendo jusqu'à un aboutissement cruel.Barbara l'aurait chanté. Vous devriez être en tête de ce classement. Non pour la gloire mais juste rappeler que cela existe toujours .+5
Image de Plume Le chat
Plume Le chat · il y a
D'une grande justesse...
Image de Evinrude
Evinrude · il y a
Le premier mot qui soit sorti de ma bouche a été : "Waouh..." un triste waouh...
Je ne m'attendais pas à cette terrible et innommable chute...
Très beau et qui pourrait être accompagné d'une mélodie pour être chanté haut et fort pour que cela n'arrive plus à d'autres enfants...hélas...
Merci pour le partage.
Mon vote +5

Image de Claude Vallet
Claude Vallet · il y a
A la marelle la chute peut être dramatique... pas facile la vie à Sarcelles :(
Mon vote

Image de Long John Loodmer
Long John Loodmer · il y a
J'ai déjà lu ce poème. Dans une autre vie ? J'aime beaucoup, mais comme je ne vote qu'aux Ephémères, vous n'aurez pas mes 5 voix. Désolé
Image de Pabauf
Pabauf · il y a
Faut pas être désolé... Je vous l'ai dit le plaisir que vous me faites en disant avoir aimé vaut bien autant que des votes.
Image de Anneh Cerola
Anneh Cerola · il y a
Quelle vérité horrible... Merci pour le partage
Image de Alice Didier
Alice Didier · il y a
Oh non ! Ça commençait si joliment, une chanson de Renaud mâtinée de Brassens Pourquoi Pourquoi ?
Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
Pour la forme, j'aime bien quand les rimes arrivent naturellement et à propos. Je suis admirative. Pour le fond, c'est tendre et triste, même tragique. À faire lire dans les collèges...
Image de Alice
Alice · il y a
Remarque, c'est bien que je ne sois pas là souvent, + 5 voix pour mon inhabituelle activité...
Image de Pabauf
Pabauf · il y a
Tout ce qui est rare est précieux ! Ta visite m'a fait un grand plaisir.
Image de Noellia Lawren
Noellia Lawren · il y a
aie, la chute !!! mon vote avec grand plaisir
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
Comme quoi la marelle ne fait pas toujours marer, le jeu de la marelle cède la place à un raz de marée..
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Un poème très doux, mes voix!
Je vous invite également à venir découvrir ma peinture qui est qualifiée pour la finale du concours harry potter :)
http://short-edition.com/oeuvre/strips/hermione-au-bal-de-noel-hyperrealisme?all-comments=true&update_notif=1499432105#js-collapse-thread-526528

Image de Pabauf
Pabauf · il y a
"Poème très doux" !!!! Pas de chance : vous révélez par ce commentaire ne pas l'avoir lu, ou du moins pas plus loin que les une ou deux premières strophes. Il est vrai que lorsque l'on part à la chasse aux voix, on n'a pas de temps à perdre : vite placer son copié -collé et passer au suivant... La qualité ou les défauts de l’œuvre qu'on fait mine de découvrir ?? Mais on s'en fout, le but n'est pas de partager mais d'engranger un maximum de votes en un minimum de temps ! je trouve cela humiliant et méprisant, pas seulement pour mol, mais pour l'ensemble de ceux que vous gratifiez ainsi d'un commentaire suffisamment bienveillant et passe-partout pour qu'ils se croient lus et appréciés. Vous comprendrez donc que je ne me précipite pas sur votre page... du moins pas avant d'avoir la certitude d'une démarche sincère et honnête de votre part. Alors je pourrais peut-être aborder votre demande avec la même sincérité.
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
je parlais de la douceur des mots mais je me suis surement mal exprimée. Un poème dur de sens mais avec des mots "doux". Désolé de m'être mal exprimé et de vous avoir fait pensé que j'étais ce genre de personnes ce qui n'est pas le cas.
Image de Koradock
Koradock · il y a
Magnifique poème qui tire, entre autres, sa force du contraste entre la légèreté innocente de l'enfance et la perversité criminelle de l'adulte. Les mots et le rythme qui s'en dégagent le rendent très musical. Il me vient en tête une petite mélodie, un peu naïve, qui pourrait bien lui convenir. Si tu m'y autorises, je peux l'écrire et en faire une chanson. J'étais venu le lire il y a quelque jours. J'avais alors voté pour lui mais j'avais immédiatement pensé qu'il méritait autre chose.
Image de Pabauf
Pabauf · il y a
Si ça te chante de le chanter, moi j'en serais enchanté. Tu as carte blanche (oui, je sais, ma carte bleue ce serait mieux).
J'ai parfois le sentiment que certains de mes poèmes se verraient bien habillés de musique... C'est pourquoi je me définis volontiers comme chansonnier Mais un chansonnier musicalement infirme (pas d'oreille, pas de voix). Pour la mélodie je ne peux compter que sur autrui. Alors si le cœur (le chœur) t'en dit...

Image de Michèle Thibaudin
Michèle Thibaudin · il y a
On se laisse entraîner dans la douce nostalgie de l'enfance... puis la chute, enfance brisée. BRAVO!
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Un poème qui interpelle. Le dernier distique marquant une certaine opposition avec l'autre est bien trouvé.
Image de Epicurien78
Epicurien78 · il y a
Un poème tout en douceur et en nostalgie... pour finir sur une chute terrible. Et ici, le mot chute ne désigne pas hélas, que la fin de votre poésie...
Image de Iméar
Iméar · il y a
Souvenirs, souvenirs ! Mais la chute ! (Chuuuuut) ! Mes votes. Si vous avez un peu de temps, passez lire ma nouvelle estivale http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/crever-sur-un-lit-de-barracudas
Image de Bill Schim
Bill Schim · il y a
waouh la chute violente et inattendu!! tous mes votes +5
Image de Vivian Roof
Image de Lario Oiralux
Lario Oiralux · il y a
Votre histoire est très bien menée et les sonorités sonnent bien avec le rythme que vous y avez insufflé. Une réelle harmonie ce dégage de ce poème. Après pour être franc, j'ai plus de mal avec des vers qui ne respectent pas une métrie clairement visible et des rimes qui ne sont pas riches. Je trouve que dans la contrainte est la liberté. Le vers libre est une libération que si, à mes yeux, on maîtrise au préalable une versification classique.
Image de Long John Loodmer
Long John Loodmer · il y a
La marelle est un jeu dangereux quand rodent les prédateurs. J'aime, mais les deux derniers vers sont peut-être superflus. Je ne vote pas et ne participe pas aux concours mais ma page contient aussi des poèmes si ça vous dit
Image de Pabauf
Pabauf · il y a
Merci de ce franc commentaire. Vous émettez des réserves sur la fin que vous trouvez trop explicite. Quelques autres lecteurs ont eu le même regret. Je vous copte ici la réponse faite à l'un d'eux car il doit y avoir là quelque chose qui mérite que je m'en explique. Entendons-nous bien : je ne cherche pas à imposer le point de vue de l'auteur. Le lecteur a à mes yeux tous les droits d'interprétation, d'appréciation, de réserves, de critiques sur les textes qu'on lui abandonne. Je veux simplement tenter d'éclairer mes intentions du moins celles dont j'avais conscience. J'ai voulu ces deux derniers vers comme un contrepoint, une "perversion" de la comptine qui rythme allégrement tout le texte, pour mieux marquer l'irrémédiable achèvement d'un temps de jeu, de joies, d'insouciance, d'innocence. Peut-être est-ce un effet un peu appuyé... Chacun est libre d'en juger, mais il correspondait à mon état d'esprit au moment de conclure ce texte.
Image de Élise
Élise · il y a
J'aime beaucoup beaucoup ce poème. La façon dont il évolue est très intéressante, et je le trouve vraiment bien construit, avec la phrase "Un pied, deux pieds,..." qui le rythme joliment. Le fait qu'elle change à la fin donne une superbe conclusion.
Ce poème est très habile, félicitations (je vote bien sûr).
Je suis bien désolée de faire la promotion de mes poèmes, mais deux sont en compétition, vous pouvez toujours aller les lire.
Bonne journée !

Image de Pabauf
Pabauf · il y a
Merci Elise d'être venue jusqu'à ma page et d'y déposer votes et commentaires qui font mon bonheur.
Ne soyez pas désolée de faire la promotion de vos œuvres. La "règle du jeu" de Short rend cette démarche quasi inévitable et c'est après tout l'un des moteurs de la découverte et de l'échange. J'irai vous lire bien sûr.

Image de Thara
Thara · il y a
Merci, pour votre invitation à découvrir cette poésie.
C'est beau, et triste à la fois...
Du commencement aux pommiers de jadis arrachés par la machine de l'homme, transfiguré de béton.
Qui faisait jadis la fierté de Sarcelles.
Aux jeux d'autrefois (la marelle), à l'innocence, aux esprits retors qui rodent dans l'espace vitale de l'enfance...
Mon vote !

Image de Lario Oiralux
Lario Oiralux · il y a
Evocateur et alarmant! Mes votes et une invitation à lire mon poème, évocateur lui aussi, "Les bagnards".
Image de Ciccone Laurent
Ciccone Laurent · il y a
Vous avez bien fait de me signaler votre texte, Pabauf. C'est percutant. Bonne chance à vous !
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
L'enfer sur terre
Image de Chantane P.
Chantane P. · il y a
tristement beau, mon vote
Image de Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
Une histoire qui commence avec des jeux et l'innocence des enfants pour finir dans l'enfer d'un pervers, personnage révoltant qui détruit les rêves et la vie d'une petite fille. Très prenant. Vote maxi.
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Surprotéger ses enfants est néfaste mais les informer et avoir l œil sur eux sans les entraver est vital. Votre texte est comme une chanson dont on redoute l épilogue. Les prédateurs sexuels sont les plaies de tant de douleurs, de tant d Innocences bafouées. Mes votes pour ce texte bouleversant
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Superbe texte, mouvant et terrible. Tant de choses y sont traitées en peu de mots, si forts. Voté pour cette ronde magistralement menée.
Image de Marie Jeanne Sauvegrain
Image de Eva Dayer
Eva Dayer · il y a
Touchant, violent... même si, dans ces finales féminines ( en elle), on pressent l'horreur de la chute.
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Ça prend aux tripes, cette escalade vers l'innommable ! Je crois que tout a été dit : c'est beau et terrible à la fois, une poésie sans concession pour traduire l'horreur de la situation.

https://www.youtube.com/watch?v=-KttLDZH57s

Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Je renouvelle mon soutien à ce beau poème
Image de Jon Ho
Jon Ho · il y a
L'art de donner envie de chanter avant de déchanter. Ce qui fait un grand poème c'est cette capacité à faire passer le lecteur d'un sentiment à un autre, diamétralement opposés, avec une violence inouïe.
Belle réussite !

Image de Océanique
Océanique · il y a
Un pied deux pieds croisée la vie pas rose. Mais toi tu n'as pas trébuché et ta comptine m'a emballée. Bon succès Patrick
Image de Patrick Barbier
Patrick Barbier · il y a
Sacré texte. J'y ai ressenti tant de choses. Les comptines perce-coeurs des enfants sacrifiés au détour des histoires macabres d'un Stephen King. Le réalisme noir des chansons de Damia ou de Berthe Sylva dans lesquelles, contrairement à ce raconte certain fâcheux, le "fait divers" était poétiquement et socialement omniprésent. Tradition reprise par d'autres poètes, ou "chansonniers" comme il vous plaira, plus proches de nous comme Renaud ou Mano Solo. J'y ai entendu aussi, contrepoint cruel, le sifflotement du pervers à la lettre écrite dans le dos, croquemitaine désormais entré dans l'inconscient collectif. Tous mes votes pour la construction, le thème et les images que vous avez fait naître autour de l'innocence bafouée.
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Renaud n'est ni un chansonnier ni un poète, c'est un chanteur ( c'est beau la culture, la vraie ! ).
Image de Patrick Barbier
Patrick Barbier · il y a
Petite scorie ajoutée intempestivement par celui qui décide qui est poète ou pas...
Renaud est auteur, compositeur ET chanteur. D'aucuns ont trouvé de la poésie dans ses textes.
Une chose est certaine c'est qu'il n'y en a aucune dans tes laborieux postillons ^^

Image de Lili Caudéran
Lili Caudéran · il y a
Heureusement que vous êtes là avec quelques autres pour faire d'aussi beaux commentaires... Je voudrais bien pouvoir dire autant de choses tellement justes et si belles !
Image de Pabauf
Pabauf · il y a
Merci mille fois pour ce commentaire immodérément élogieux... Les références auxquelles il renvoie pourraient porter un coup fatal à ma modestie... Mais il fait tout simplement bon d'être apprécié de vous qui respirez l'intelligence (sans oublier celle du cœur) et la culture (la vraie).
Image de Patrick Barbier
Patrick Barbier · il y a
Merci pour cette réponse trop grande pour moi... :-)
Bonne continuation Pabauf.

Image de Sylvie Talant
Sylvie Talant · il y a
Jolie histoire, épouvantable histoire. Un petit air virevoltant et puis la fin, comme un couperet ( mais je l'avais devinée )
Image de Pabauf
Pabauf · il y a
Merci de ce commentaire et de votre adhésion. J'ai cru comprendre que vous mettiez un bémol sur la fin que vous trouviez trop explicite. Quelques autres lecteurs ont eu le même regret : il doit donc y avoir là quelque chose qui mérite que je m'en explique. Entendons-nous bien : je ne cherche pas à imposer le point de vue de l'auteur. Le lecteur a à mes yeux tous les droits d'interprétation, d'appréciation, de réserves, de critiques sur les textes qu'on lui abandonne. Je veux simplement tenter d'éclairer mes intentions du moins celles dont j'avais conscience : Tout d'abord je n'ai jamais voulu que la fin vienne par surprise, au contraire : j'ai voulu que peu à peu les indices de la menace se précisent à mesure que le prédateur affirme sa stratégie ignoble de séduction. Enfin j'ai voulu les deux derniers vers comme un contrepoint, une "perversion" de la comptine qui rythme allégrement tout le texte, pour mieux marquer l'irrémédiable achèvement d'un temps de jeu, de joies, d'insouciance, d'innocence. Peut-être est-ce un effet un peu appuyé... Chacun est libre d'en juger, mais il correspondait à mon état d'esprit au moment de conclure ce texte.
Image de Jacques Lefebvre
Jacques Lefebvre · il y a
Je vote pour ce texte de qualité....Amicalement
Image de Sophie Océan
Sophie Océan · il y a
La beauté de ces vers me laisse toutefois un goût amer ; Mes votes vous sont acquis
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Bravo pour cette poésie. Mes 5 votes.
Pourquoi ces thèmes lugubres inspirent-ils autant ? Ils me terrifient .

Image de Pabauf
Pabauf · il y a
L'horreur est sans doute plus facile à chanter que le bonheur... Qu'en pense votre "Maud" ?
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Elle doit penser la même chose que vous....
Image de André Page
André Page · il y a
Une glissée progressive puis un basculement dans l'horreur accentué par l'effet de contraste, bravo pour ce poème digne d'Hitchcock, Pabauf.
Image de Lili Caudéran
Lili Caudéran · il y a
Oh Keith ! Par pitié cessez ce raccolage . Voyez, je vous le dit tout net: vous avez voté pour tous mes textes sans exception mais avez vous remarqué que je n'ai voté pour aucun des vôtres pour la simple raison que votre attitude ne me donne tout simplement pas envie d'aller les lire. C'est tout de même navrant ! Il m'en faut beaucoup pour sortir de mes gonds mais trop c'est trop.
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Tout d'abord un poème élégiaque qui célèbre le charme innocent de l'enfance. Univers violé par le regard répugnant qui ne voit pas ce tonique corps de petite fille tout à la joie de son jeu mais darde son regard fangeux sur le slip de la femme qu'elle n'est pas encore (et qu'elle aura bien du mal à devenir après la souillure)
Beaucoup de tendresse et de compassion en revanche dans votre regard.
A toutes les victimes de ces pervers, dédions cette marelle vierge de stupre signée Nazaré Pereira
Le jeu de la Marelle
Va de la terre jusqu'au ciel
Entre la chance et le puits
Tu reviens et c'est fini
Petite, petite fille
Tu es là pour t'amuser
Lance bien la pierre
Prends garde où tu mets tes pieds

Image de Pabauf
Pabauf · il y a
Merci pour ce superbe commentaire et ce magnifique poème de Nazaré Pereira que je ne connaissais pas.
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
"Le jeu de la marelle" est en fait une chanson de 1980 que Nazaré Pereira interprète en portugais du Brésil avec un chœur d'enfants qui chantent en français. C'est très très joli. Vous pouvez l'écouter sur youtube : https://www.youtube.com/watch?v=-KttLDZH57s
Image de Lili Caudéran
Lili Caudéran · il y a
J'ai toujours du mal à commenter la poésie car je n'y connais pas grand chose mais là........ Touchée en plein coeur et en plein corps ! Combien sont elles ? Combien sommes nous à avoir croisé le chemin d'un monstre ?????
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Une belle émotion, entre paradis et enfer ...
Image de Coum
Coum · il y a
"Être né quelque part"
L'innocence délaissée irait droit en enfer ; puisque certains, soit disant, adultes, se font un plaisir de le construire aux quatre coins de la planète. L'enfance est sacrée pourtant et la détruire est criminel ! Certains meurent, même très très jeunes. C'est déplorable !
Après plusieurs lectures, ce texte est fort !

Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Voilà une pièce remarquable par ses emprunts à deux formes fixes parmi les plus anciennes de poësie françoise...
Si l'on excepte le refrain détaché propre à la comptine dont elle tient par ailleurs sa plaisante simplicité de langage, chacune de ses strophes, comme dans la petite ballade chère à Villon et ses contemporains, constitue un " carré parfaict " de 8 vers de 8 syllabes. Mais en plus, ici, les huitains sont encore au nombre de huit... 8 strophes de 8 vers de 8 pieds... pour les huit cases de la marelle...
... Qui, comme le rondeau, se joue sur deux rimes ( assonances finales, le plus souvent ) alternant les genres ( en général ).
Enfin ! sans se glisser dans les canons étroits du classicisme - ni même médiévaux, d'autant qu'on relève aussi quelques fautes de prosodie -, elle s'en rapproche suffisamment pour être qualifiée de néoclassique.
Le tout se déroule assez agréablement ( je ne parle que de forme ), sans accroc majeur et le rythme, ainsi que la " volte " à mi-longueur, sont bien marqués.
C'est au moment de la chute que vous commettez une faute lourde, qui fait basculer la poësie dans le fait divers. Le poëte, PaBauf, n'est pas journaliste ; la crudité des actes et des faits n'est pas son domaine. Non, lui, il évoque, et survole les turpitudes... et son langage n'en est que plus puissant.
La correction est facile... vous avez un mot à remplacer ( enfin ! vous êtes seul maître à bord, hein ! )

Image de Sylvie Talant
Sylvie Talant · il y a
C'est un peu ce que j'ai ressenti.
Image de Lili Caudéran
Lili Caudéran · il y a
Votre analyse est incroyable Mirliton ! Je n'aurais évidemment pas su faire la même chose et pourtant, j'ai ressenti la même chose à la fin de ce très beau poème et je me demandais pourquoi quelque chose me gênait comme un petit caillou dans la chaussure... C'est ça ! Ce simple mot n'a peut être pas sa place ici ?
Image de Sourisha Nô
Sourisha Nô · il y a
depuis quand décide t-on à la place du poète quel mot doit être à quelle place..?
La poésie, c'est la liberté, les carcans en font quelque chose de prévisible et d'insipide, et comme dit Ferré "les gens qui ont recours à leurs doigts pour savoir s'ils ont leur compte de pieds ne sont pas des poètes, ce sont des dactylographes ".
On ne met pas la poésie en prison et on n'interfère pas dans l'oeuvre d'un auteur avec autant de prétention que môssieu Mirlitaillon, on apprécie ou on passe son chemin, on ne prétend pas la refaire mieux que lui, c'est totalement indécent. la Kommandantur de la poésie, c'est la cabane au fond du jardin.

Image de Vivian Roof
Vivian Roof · il y a
Bien d'accord avec toi. Et j'ajouterai la poésie n'est pas l'art de faire des rimes. C'est l'art d'être poète.
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Décider à la place de l'auteur ? Allons bon ! Qu'est-ce que vous n'avez donc pas compris dans << vous êtes seul maître à bord >> ?
<< les carcans >>, c'est la prosodie, je suppose ?... << prévisible et insipide >>, donc, Rimbaud-Verlaine, << dactylographes >>, Baudelaire et Corbière... Des poètes, ces deux-là ? Pensez-vous !... Ils comptent les pieds !
<< on apprécie ou on passe son chemin >>... t'es de la police en short ?... Un mot, un seul, mis en doute... et je devrais me taire ?... Point de salut hors du panégyrique, donc, puisque c'est bien lui que vous nous commandez ainsi du haut de votre chaire en short, Ô ! Grande Sourisha ?
<< la cabane au fond du jardin >>... c'est votre résidence.

Image de Patrick Barbier
Patrick Barbier · il y a
Il n'est pas question de panégyrique, il est juste question de ton jugement péremptoire, je cite : "C'est au moment de la chute que vous commettez une faute lourde"... Ce n'est pas un mot "mis en doute" mais un verdict. Qui décide de la "faute lourde" en poésie ? Toi ???
Hors panégyrique du commentaire d'un lecteur qui affirme plus qu'il ne suggère, point de salut ?
Je n'y ai vu aucune faute lourde, personnellement. Qui de nous deux a raison ? Et surtout quid de la volonté de l'auteur pour qui ce mot avait toute son importance ? Et au fait, pour la phrase dont tu fais reproche à Sourisha, c'est à dire celle-ci : ""les gens qui ont recours à leurs doigts pour savoir s'ils ont leur compte de pieds ne sont pas des poètes, ce sont des dactylographes ", adresse plutôt tes reproches aux mânes de Leo Ferré puisque c'est une citation.

Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Une citation que votre protégée reprend à son compte, non ?
Tiens ! en voilà une autre, pour éclairer ta lanterne, tirée de ma réponse à l'auteur, plus bas : << Je ne prends pas de précautions oratoires, c'est vrai. Je ne prétends pas pour autant détenir la vérité ; mon opinion n'en est qu'une parmi d'autres. >>
Me permettrez-vous, Monsieur le censeur, d'avoir une opinion et de l'exprimer ? Ou cela vous est-il définitivement insupportable ?
... Qui décide de ce qu'on peut dire ou pas, ici ? Toi ???

Image de Patrick Barbier
Patrick Barbier · il y a
Tu emploies, en me traitant de censeur et en répondant agressivement à ceux qui sont venus écrire qu'ils n'étaient pas d'accord avec toi, toutes les méthodes des-dits censeurs. Le commentaire initial et surtout la phrase initiale qui a causé problème vient de toi et pas d'un quelconque censeur qui te poserait en héros de la liberté d'expression. Tu es un petit monsieur qui est venu étaler "sa science" en assénant non pas dans un cadre défini par la charte : "Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine". Tu t'es pointé avec tes gros sabots et tu as écrit : "C'est au moment de la chute que vous commettez une faute lourde"... Ce serait risible si ce n'était si pompeux et prétentieux. Mais continue à t'autoproclamer Grand Gourou de ce qui est bon d'écrire ou pas en matière de poésie... Tu le faisais déjà sous ton précédent pseudo. On peut au moins t'accorder cette cohérence. Cette propension qui est la tienne à jouer les apprentis terroristes intellectuels doit certainement égayer ta vie. En tant que lecteur, elle me saoule un peu je dois dire. Donc je vais cesser là tout échange. Ils sont vains. Mais je persiste : ""C'est au moment de la chute que vous commettez une faute lourde" n'est pas une opinion, c'est un verdict sans appel qu'à la limite tu aurais pu énoncer en MP. Mais non, sur le fil public, c'est tellement mieux. Un verdict n'est pas une opinion, c'est une sentence. Tout ce que tu pourras chougner après n'y changera rien. Bonne journée.
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
GRRR... GRRR... fait le tigre en colère !... Ha ha !
Un peu facile, l'injure à distance, non ?
Un verdict est un avis ( ce n'est pas moi qui " chougne " mais Le Petit Larousse qui définit ) et un avis ( comme vous le mentionnez vous-même ) est autorisé par la charte lorsqu'il est "avisé".
Or, il ne vous appartient pas, Monsieur Barbier, de décider de ce qui est, ou non, considéré comme "avisé" ici.
Que vous exprimiez votre désaccord avec un commentateur passe encore, que vous vous arrogiez ce droit... non.
Vous n'êtes simplement pas le modérateur de ce site, Patrick Barbier !
Alors... pissez plutôt dans un violon... cela vous soulagera plus efficacement la vessie.

Image de Patrick Barbier
Patrick Barbier · il y a
Je crois que tu bavoches ça car tu ne m'as pas vu en colère ^^

Anglais verdict, du latin médiéval veredictum, véritablement dit...
Définitions
- Déclaration solennelle par laquelle la cour et le jury d'assises répondent aux questions qui sont posées à l'issue des débats et se prononcent sur la culpabilité de l'accusé.
- Jugement sévère, de caractère définitif sur un sujet quelconque : Le verdict de l'opinion publique est sans
appel.
Dictionnaire des synonymes
5 synonymes
décision, déclaration, jugement, réponse, sentence

Dès que j'ai terminé je te passe le violon. A mon humble avis (et non pas verdict), ça doit faire un moment que tu te retiens, tu es tout jaune.

Fin de com' tu es décidément quelqu'un avec qui on peut certainement avoir envie de faire des tas de trucs mais là tout de suite je ne vois pas lesquels.
En fait tu es d'un ennui mortel. :-)
Salue ton reflet pour moi, tu dois avoir comme d'hab plein de choses à lui dire...

PS Je viens de lire une des pauvretés textuelles que tu as adressées à Pabauf. Celle-ci : "vous - vous m'en donnez ici confirmation -, vous contentez de tirer les grosses ficelles de l'émotion facile... très à la mode et rémunérateur..."
J'ai du mal à trouver un mot qui définisse cette pollution scripturale. Là pour le coup je tomberais dans l'injure.

Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Vous croyiez vraiment que vous réussiriez à m'impressionner et me vexer avec ça !?...
Vous n'êtes parvenu qu'à m'attendrir...
Vous me rappelez singulièrement ma petite nièce de six ans... qu'on appelle Petite Peste... Allez savoir pourquoi...

Image de Patrick Barbier
Patrick Barbier · il y a
Moi aussi je t'aime, petit rimailleur ^^.
So long...
"Vous croyiez vraiment que vous réussiriez à m'impressionner et me vexer avec ça !?..." J'adore...
You lose... Sur "verdict" et sur un max d'autres choses... Terreur des bacs à sable...
Bises à Petite Peste :-)

Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Bien dormi wuilbaard ? Yes guy ! you win cocoti-é...
Image de SakimaRomane
SakimaRomane · il y a
Mamounette...Vous plaisantez j’espère !
Image de Pabauf
Pabauf · il y a
Merci Mirliton de ce long commentaire impressionnant d'érudition et qui est assez gratifiant dans l'ensemble.
Tout d'abord je tiens à préciser que le qualificatif "poëte" me semble un peu lourd à porter sur mes frêles épaules... Je me définirais plutôt comme "chansonnier" lorsque l'envie me vient d'exprimer en vers (et contre tout) un sentiment, un état, un fait, une émotion... Ce qui explique que je n'aie aucun scrupule à sombrer dans l'emploi de journaliste, voire de polémiste.
Mais même en restant sur le terrain de la poësie pure, je saisis mal votre interdiction d'évoquer "la crudité des actes et des faits". Il me semble que bon nombre de poëtes ne s'en sont pas privé. À moins de dénier ce titre à Théodore de Banville, François Villon, Victor Hugo, Paul Eluard, Louis Aragon, Jacques Prévert... pour n'en citer que quelques uns dont des vers qui n'ont pas fait que "survoler les turpitudes" me viennent spontanément à l'esprit.
Si je comprends bien, le mot que j'aurais dû m'interdire est "violée". Il s'applique pourtant à un acte odieux qui du fait de son horreur même ne mérite ni euphémisme ni circonvolutions même au nom de la poësie.

Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
‌De là où je ne vous parlais que de poésie, vous essayez de m'entraîner sur le terrain - fort glissant ! - du fait divers et d'une polémique malsaine qui ne m'intéresse absolument pas ; je ne vous y rejoindrai donc pas.
Et me contenterai de vous inviter à relire attentivement mon commentaire...
Vous écrivez << je saisis mal votre interdiction d'évoquer " la crudité des actes et des faits ". >>
Vous saisissez mal tout court puisque je ne vous interdis rien ( << vous êtes seul maître à bord >> ) et surtout pas << d'évoquer >> puisque c'est au contraire ce que je vous invite à faire ( << ( le poète, par opposition au journaliste qui relate ) évoque les turpitudes >> ).
Villon en appelait à la charité chrétienne et à l'empathie, vous - vous m'en donnez ici confirmation -, vous contentez de tirer les grosses ficelles de l'émotion facile... très à la mode et rémunérateur...
Continuez Monsieur, vous irez loin dans le short!

Image de SakimaRomane
SakimaRomane · il y a
C’est vous Mirliton qui, sous couvert de compliment, avez créé la polémique malsaine.
Par pitié, assumez vos propos et ne faites pas porter le chapeau à Pabauf qui vous a répondu de façon courtoise.
Comprenant que vous n’arriveriez pas à le déstabiliser, vous l’écrasez de votre mépris.
Mais l’être méprisable qui n’est pas foutu d’assumer sa jalousie et ses propos mauvais, rageurs et haineux c’est vous !

Image de Sourisha Nô
Sourisha Nô · il y a
Non mais "Villon en appelait à la charité chrétienne et à l'empathie", lui, l' "estudiant", le gibier de potence, ne nous épargne absolument aucune "turpitude " dans la "ballade des pendus", et son "priez Dieu que tous nous veuille absoudre" est inévitable dans la France du XVè siècle, la religion régissait absolument tous les actes de l'existence, la religion siégeait lors des procès, et c'est un cri d'une noire ironie, car Villon attendait son exécution lorsqu'il a écrit c poème...mauvaise référence:))
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
De toute façon, la question n'est pas de savoir si Villon croyait en Dieu ou pas. Bien sûr ! qu'il se vautrait dans la fange et la grossièreté !... jamais dans la vulgarité de la description factuelle brute des abominations... ni dans celle de leur froide qualification... qui n'est simplement pas de la poésie, comme le reconnaît d'ailleurs l'auteur lui-même.
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Que chacun en juge par soi-même...

<< Epitaphe en forme de ballade, que feit Villon pour luy & pour ses compaignons s'attendant à estre pendu avec eulx. >>

Freres humains qui apres nous vivez
N'ayez les cuers contre nous endurciz,
Car, se pitié de nous povres avez
Dieu en aura plus tost de vous mercis.
Vous nous voiez cy attachez cinq, six:
Quant de la chair, que trop avons nourrie,
Elle est pieça devorée et pourrie,
Et nous, les os, devenons cendre et pouldre.
De nostre mal personne ne s'en rie
Mais priez Dieu que tous nous vueille absouldre!

Se freres vous clamons, pas n'en devez
Avoir desdainz, quoy que fusmes occis
Par justice. Toutesfois, vous sçavez
Que tous hommes n'ont pas bon sens rassis;
Excusez nous, puis que sommes transsis,
Envers le fils de la Vierge Marie,
Que sa grace ne soit pour nous tarie,
Nous préservant de l'infernale fouldre.
Nous sommes mors, ame ne nous harie;
Mais priez Dieu que tous nous vueille absouldre!

La pluye nous a debuez et lavez,
Et le soleil dessechiez et noircis;
Pies, corbeaulx, nous ont les yeux cavez
Et arrachié la barbe et les sourcis.
Jamais nul temps nous ne sommes assis;
Puis ça, puis la, comme le vent varie,
A son plaisir sans cesser nous charie,
Plus becquetez d'oiseaulx que dez a couldre.
Ne soiez donc de nostre confrarie:
Mais priez Dieu que tous nous vueille absouldre!

Prince Jhesus, qui sur tous a maistrie,
Garde qu'Enfer n'ait de nous seigneurie:
A luy n'ayons que faire ne que souldre.
Hommes, icy n'a point de mocquerie;
Mais priez Dieu que tous nous vueille absouldre!

Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
‌De là où je ne vous parlais que de poésie, vous essayez de m'entraîner sur le terrain - fort glissant ! - du fait divers et d'une polémique malsaine qui ne m'intéresse absolument pas ; je ne vous y rejoindrai donc pas.
Et me contenterai de vous inviter à relire attentivement mon commentaire...
Vous écrivez << je saisis mal votre interdiction d'évoquer " la crudité des actes et des faits ". >>
Vous saisissez mal tout court puisque je ne vous interdis rien ( << vous êtes seul maître à bord >> ) et surtout pas << d'évoquer >> puisque c'est au contraire ce que je vous invite à faire ( << ( le poète, par opposition au journaliste qui relate ) évoque les turpitudes >> ).
Villon en appelait à la charité chrétienne et à l'empathie, vous - vous m'en donnez ici confirmation -, vous contentez de tirer les grosses ficelles de l'émotion facile... très à la mode et rémunérateur...
Continuez Monsieur, vous irez loin dans le short!

Image de SakimaRomane
SakimaRomane · il y a
Mirliton...Vous êtes ignoble !
Jamais Pabauf n’a prétendu qu’il était un poète.
Il a juste relaté une terrible réalité. Son texte est superbement écrit.
La jalousie est mauvaise conseillère.

Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Visiblement, vous n'avez pas compris que nous étions ici en Poësie ( c'est pourtant écrit en grosses lettres, tout en haut, dans le rectangle jaune ) donc dans la fiction et pas dans le fait divers ou le témoignage.
Image de Sourisha Nô
Sourisha Nô · il y a
depuis quand la poésie doit-elle ne parler que des fleurs des champs..? relisez "la ballade des pendus" ou les "chants de Maldoror"...c'est du flicage de pensée caractérisée, du fascisme littéraire...
Image de Ace of Spades
Ace of Spades · il y a
Sans parler du "Sonnet du trou du cul" de Rimbaud, oh, oh...
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Qui dit que la poésie ne doit << parler que des fleurs des champs >> ? Moi ?... Où ça ?
Je dis à votre amie SakimaRomane qu'elle confond poésie et journalisme, rien de plus en l'occurrence... C'est << du flicage de pensée caractérisé, du fascisme littéraire >> ?...
Réfléchis donc un peu, Souris, avant de nous accabler de tes inepties... ça t'évitera de te tremper toi-même la tête dans la cuvette des vécés... de ta cabane au fond du jardin... Frau Kommandante.

<< (...) avant de désigner l'"autre", il (faut) surveiller l'ennemi de l'intérieur : soi-même. >>
<< la voilà la maladie qu'il faut éradiquer. Le ménage commence à l'intérieur, ensuite on s'occupe du jardin >>
Sourisha - 09/05/17
<< avant de désigner le "facho de l'extérieur", il (faut) s'occuper de celui de l'intérieur >>
Sourisha - 15/05/17

Autant de grandeur et de petitesse dans une même personne... Sourisha... tu es un mystère vivant !

Image de JACB
JACB · il y a
Dans le rectangle jaune, il y a écrit "poèmes" et si Poësie il y avait eu on aurait mis un accent AIGU et non un trémas....Monsieur le "haïkiste".
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Puisque vous tenez absolument à être deux à vous couvrir de ridicule... Je vous laisse deviser, Mesdames, bien la bonne nuit !
P-S : Oui, c'est ainsi qu'on l'écrivait, jadis, par contre, bien que le point soit double, je ne crois pas qu'on ait jamais mis d's à tréma.

Image de SakimaRomane
SakimaRomane · il y a
Et la marmotte…
En lisant vos commentaires, on ne peut s’empêcher de penser que la citation bien connue qui dit que :
-La culture c’est comme la confiture moins on en a plus on l’étale »
a été écrite pour vous.
Bien la bonne journée !

Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
J'aurais volontiers poursuivi cette charmante discussion en votre aimable compagnie, Madame, mais je crains que nous n'ayons déjà suffisamment abusé de l'hospitalité de notre hôte.
Alors... à très bientôt en autre lieu, j'espère, dame Sakima...

Image de SakimaRomane
SakimaRomane · il y a
Poésie est effectivement en si grosses lettres que vous ne savez même pas l’écrire mdr
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Bien, si vous n'avez rien à ajouter, permettez-moi de me retirer. Merci pour cette petite jaserie, Madame, ce fut distrayant. Bien la bona note et au plaisir.
Image de Pabauf
Pabauf · il y a
Pourquoi tant d'agressivité, de mépris, d'aigreur voire de haine.? Je reçois votre retour comme une agression et il me semble que c'est vous qui faites de ce qui aurait pu être un débat, une polémique où l'insulte et l'outrance font office d'argumentaire. Je n'évolue certainement pas dans les hautes sphères de la poésie dans lesquelles du haut de votre grandeur" vous survolez les turpitudes" et décrétez du bon usage. Cela je le revendique puisque jr me suis en l'occurence défini comme chansonnier. Il est des mots qui viennent curieusement sous votre plume comme critères des vertus du poète ("charité chrétienne, empathie") alors qu'elles ne transparaissent guère dans votre diatribe à mon égard. Certes vous 'n'interdisez rien mais vous vomissez celui qui ose discuter vos conseils supérieurement avisés : Voila que pour cette audace, mon texte, qui n'avait qu'un mot à remplacer devient, une abomination globale dans laquelle" je tire les grosses ficelles de l'émotion facile" et putassière ! Eh bien oui j'appelle un viol un viol et n'ai pas l'intention d'édulcorer mon vocabulaire. Laissez-moi donc à mes insuffisances et je vous laisserai à votre suffisance.
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
" Suffisance " ? Je ne prends pas de précautions oratoires, c'est vrai. Je ne prétends pas pour autant détenir la vérité ; mon opinion n'en est qu'une parmi d'autres.
Par contre, je me demande où vous avez bien pu dénicher tout le reste : "agressivité", "mépris", "aigreur", "haine", "agression", "insulte", "vomi(r)", "abomination globale et putassière"... Fichtre ! Diantre ! Monsieur !... Et c'est moi que vous accusez encore d'"outrance" ?
Me serais-je donc donné la peine de ce commentaire "assez gratifiant dans l'ensemble", pour reprendre vos propres termes, si je considérais votre texte comme "une abomination globale et putassière" ? Vous répondrais-je comme je le fais ici, avec calme et respect, si je vous "vomis(sais)" ?
Allons bon ! l'émotion vous égare, Monsieur, comme lors de l'introduction de ce mot malheureux qui nous occupe ici. Gardez-vous plutôt d'elle ! elle est le plus souvent de fort mauvais conseil...
La Raison, Monsieur !... la Raison ! elle seule, devrait dicter sa conduite à l'homme civilisé !
Suivez ! ce "conseil supérieurement avisé" de Mirliton Poëte et vous verrez, tout ira beaucoup mieux ensuite, quand Sa Lumière Suprême éclairera chacune de vos actions...

Image de SakimaRomane
SakimaRomane · il y a
C’est vous Mirliton qui, sous couvert de compliment, avez créé la polémique malsaine.
Par pitié, assumez vos propos et ne faites pas porter le chapeau à Pabauf qui vous a répondu de façon courtoise.
Comprenant que vous n’arriveriez pas à le déstabiliser, vous l’écrasez de votre mépris.
Mais l’être méprisable qui n’est pas foutu d’assumer sa jalousie et ses propos mauvais, rageurs et haineux c’est vous !
-La Raison, Monsieur( Madame) !... la Raison ! elle seule, devrait dicter sa conduite à l'homme civilisé !
Suivez ! ce "conseil " .

Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
La Raison, Madame, m'invite à ne point vous répondre.
Image de SakimaRomane
SakimaRomane · il y a
C'est également mon dernier message, Monsieur, Madame, tant il est vrai que le silence est le plus grand des mépris.
Image de Lili Caudéran
Lili Caudéran · il y a
Je viens de réagir au commentaire de Mirliton car il a su exprimer ce que j'ai aussi ressenti sans savoir le dire... Sur le coup de l'émotion trop forte sans doute...
Image de SakimaRomane
SakimaRomane · il y a
Mamounette...Vous plaisantez j’espère !
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Je ne sais pas commenter la poésie en général, juste dire que le vôtre m'a touché.
Image de Shinji11
Shinji11 · il y a
on pressent que quelque chose ne tourne pas rond dans le poème, ... la marelle à sarcelles, pas vraiment "9-5" ce jeu, puis la descente vers l'enfer.
+4... sur la gravité du thème et le choix du style ce contraste est "percutant".
merci pour cette lecture, belle soirée

Image de Maud Garnier
Maud Garnier · il y a
Ça commence comme un jeu... ça finit en cauchemars... rythmés par les pas comptés, contés... jusqu'à la chute macabre effroyable...
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
De toute beauté pour dénoncer l'horreur de l'acte...
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
La description implacable de cette lente et patiente progression du Mal absolu ; trompée un moment par le refrain primesautier la tragédie n'en est pas moins tapie dans l'ombre. Bouleversant. Tous mes votes.
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Un contraste saisissant entre la légèreté de quasiment tout le poème (ah ! La marelle, quel bon souvenir de jeu d'enfant) et la chute dans l'horreur.
Je reprends les termes de Sourisha. Quel texte Pabauf !

Image de Sourisha Nô
Sourisha Nô · il y a
Oh putain. Quel texte.
dans la plus pure tradition des grands textes réalistes de Damia ou Fréhel, d'Aristide Bruant....c'est magnifique, il faut en faire mmédiatement une chanson.

Image de Pabauf
Pabauf · il y a
Merci de ton enthousiasme ! Pour la chanson faudra pas compter sur mes compétences : je suis musicalement infirme, je chante faux, j'ai pas d'oreille... mais j'adore la chanson y compris le style "chanson populaire" que tu évoques.
Image de Sourisha Nô
Sourisha Nô · il y a
si tu étais "musicalement infirme", il n'y aurait ni rythme ni mélodie dans ce que tu écris, ce qu'il y a en abondance....
Image de Sourisha Nô
Sourisha Nô · il y a
tu as fait de moi une inconditionnelle...je ne te garantis rien, mais je vais essayer. Si j'y arrive (ça ne sera qu'avec les fondamentales de ma guitare, je suis manchotte, instrumentalement parlant), je te laisserai un lien youtube..:) mais je le redis, ce n'est pas qu'un bon texte, c'est un grand texte...
Image de Pabauf
Pabauf · il y a
Tu as carte blanche.
Image de Sourisha Nô
Sourisha Nô · il y a
j'ai été chanteuse durant des années, dans les fumées des bars...entre "un p'tit coquelicot" de Mouloudji et "le bal perdu" de Bourvil peut être, quant à la mélodie. Voilà, je vais m'y atteler, c'est un exercice que je n'ai pas fait depuis de longues années, mais ça en vaut vraiment la peine, en tous cas c'est un honneur.
Image de Didier Poussin
Didier Poussin · il y a
Pervers vicieux en liberté
Image de Maryse
Maryse · il y a
C'est toujours l'hiver...
coeur blessé et corps meurtri,
enfance volée.
Le soleil ne l'atteint plus,
enfermée dans son silence...
Elan de colère,
l'air parfois désabusé,
elle attend l'été...

Avec mes petits mots ; mais le résultat est le même : affreux !

Votre texte est terriblement bien écrit ...

Image de Pabauf
Pabauf · il y a
Il n'y a pas de petits mots pour dire les plus grands maux. Merci de votre commentaire créatif et chaleureux.
Image de Maryse
Maryse · il y a
Vous avez raison .... L'essentiel est d'écrire avec le coeur ...Belle journée à vous
Image de F. Gouelan
F. Gouelan · il y a
De la terre au ciel
Puis la chute
De la terre en enfer

Cela débute par l'enfance, la légèreté , l'insouciance, le rêve
Puis s'insinue le mal, la démence, la noirceur.

C'est effroyablement bien écrit.

Image de Michel Dréan
Image de Marie
Marie · il y a
Terrible contraste entre le rythme sautillant de la marelle et l'acte criminel !
Image de Marie Guzman
Marie Guzman · il y a
Une poésie qui emporte avec elle l'insouciance de cette belle enfance, fracas de ce bel ange décrit avec tant de retenue qu'elle apporte une colère sourde ... mes mots maladroits pour dire mon émotion
Image de Arlette Hélène Godefroy
Arlette Hélène Godefroy · il y a
C'est TERRIBLEment bien écrit.
Image de Zérial
Zérial · il y a
poignant! un poème qui remue
Image de Sophie Copinne
Sophie Copinne · il y a
Voleur d'enfance, vous nous racontez là des faits terribles. Je me doutais un peu du fait de l'imparfait que cette marelle allait nous apporter une mauvaise nouvelle. Poignant Pabauf !
Image de Sophie Dolleans
Sophie Dolleans · il y a
Poème terrifiant.

PS : Les gentils Monsieurs sont souvent des membres de la famille. Alerter sur l'inconnu qui donne des bonbons ou a perdu son chien, Oui, mais aussi sur celui que toute la famille connaît et dont elle ne se méfie pas (ou bien peu ! Alors que... ).

Image de Zutalor!
Zutalor! · il y a
Est-ce que tu sais si ça existe aussi "chez les dames" ?
Image de Joëlle Brethes
Image de Zutalor!
Zutalor! · il y a
Ouais... J'étais pas au courant... Je savais qu'il y avait des marâtres mais... Ça me dépasse la comprenance, la comprenette, ces choses-là...
(Une remarque qui m'avait fait dresser l'oreille, trouvée dans le "En avant comme avant", tome 3/4 de la saga 17è, 18è, 19è et un bout de XXè, de Michel Folco :
"Si de nos jours encore l'animal est toujours présent dans l'homme, l'homme n'est jamais présent dans l'animal." Bon, ce serait de Saint François d'Assise, et ça n'empêchait pas jusque (?) on brûlait ou pendait des ânes, des cochons et autres représailles contre eux en place publique... Les vaches ! Ah oui encore, une vache qui avait encorné son maître par inadvertance (il était trop d'elle et une douzaine de taons venaient de la piquer), vlan, condamnée au bûcher !)

Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Les horreurs humaines, qu'elles soient dues à la perversité, à la bêtise ou à la méchanceté m'insupportent de plus en plus... Heureuse ignorance qui m'a préservée longtemps de tout ça !!!
Image de Sophie Dolleans
Sophie Dolleans · il y a
Oui. Tu fais bien de le préciser. On s'en méfie moins mais elles sont tout autant destructrices.
Image de James Wouaal
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Cela commence comme la chanson d"André Claveau "Quand nous jouions à la marelle / Cerisiers roses et pommiers blancs" https://www.youtube.com/watch?v=BKuqd6Uy4lo C'est frais, enjoué, sautillant. Mais cela finit, contre toute attente, dans l'horreur absolue. Bravo, Pabauf. Vous avez mes cinq votes.
Image de Landry des Alpes
Landry des Alpes · il y a
Ça fait froid dans le dos
Un thème rarement abordé. Petit Soleil l'a fait en TTC. La poésie fait mieux passer la pilule... bravo !

Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
pas mal
Image de Florence Deleurence
Florence Deleurence · il y a
Des mots qui me bouleversent .... + 5 ...
Image de JACB
JACB · il y a
Au début tout est si bien campé que j'ai moi-aussi sauté à la marelle, chantonné, portée par votre phrasé si bien ponctué Pabauf. Et puis en sourdine une menace s'est insinuée, soudain la marelle s'est déchirée, un cri, un accroc et comme une voix fêlée. Beaucoup de puissance émotionnelle pour le fond contrebalancée par l'évocation du jeu, le tragique n'en est que plus saisissant. Un grand bravo, merci de m'avoir invitée à vous lire. +5
Image de Alain Chenoz
Alain Chenoz · il y a
Une forme en comptine douce et enjouée et une chûte poignante par l'image évoquée d'une innocence bafouée.
C'est ce contrepoint entre la forme et le fond qui confère à ce texte une puissance inégalée.

Image de Isabelle Lambin
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
Impressionnant et racontée avec une pudeur triste et élégante ...c'est juste assez profond et grave pour remuer le coeur
Image de Soledad
Soledad · il y a
Terriblement bien écrit. Mes votes pour ce gros coup de coeur
Image de Marie Gazzola
Marie Gazzola · il y a
la chute est terrible pour moi ce ne fut qu'un genou écorché ... j'y ai tellement joué à cette marelle si joliment écrite je vote pour une belle écriture qui a troublée ma mémoire bonne chance
Image de Chantal Leporh
Chantal Leporh · il y a
C est beau j aime....
Image de Maggy DM
Maggy DM · il y a
Une marelle à laquelle je ne veux pas jouer. Bien trop triste pour mon coeur fragile. Ma voix tout de même pour le travail de l'artiste que vous êtes.
Image de Petit soleil
Petit soleil · il y a
Un jeu bien difficile quand comme cela il se termine. Très bien écrit !
Image de Philippe Clavel
Philippe Clavel · il y a
pas très marrante ta marelle, mais Ô combien bien écrite ! bonne route vers le ciel !
Image de SakimaRomane
SakimaRomane · il y a
Très beau récit réaliste sur l’enfance abusée et violée par les adultes.

Comme Valérie, Yasmina et Patricia, je suis « bousculée » par des commentaires qui prouvent encore une fois que la course aux voix empêche certains de lire les textes... C’est navrant.

Image de Valérie Labrune
Valérie Labrune · il y a
Un poème saisissant faisant le récit d'une enfance si facilement fracassée.
Image de Yasmina Sénane
Yasmina Sénane · il y a
Mais vous avez lu certains commentaires !
Les auteurs n'ont pas lu le texte, c'est affligeant.

Image de Valérie Labrune
Valérie Labrune · il y a
Ca pose question sur la façon dont on nous lit en effet.
Image de Camille G
Camille G · il y a
joli et triste point de vue sur l'enfance abusée
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Bravo,Pabauf, pour cette belle poésie rythmique et musicale ! Mes votes + 5 ! Je vous invite à venir lire et soutenir, si vous les aimez, “Lumière d’Amour” qui est en Finale pour le Grand Prix Été, de même que ma trilogie automnale qui est en Qualif pour le Grand Prix Automne 2017. Merci d’avance !
Image de Jon Ho
Jon Ho · il y a
Wai Keith !! C'est vraiment fatigant à la longue !!! Comme d'hab' ton commentaire inutile fait 2 lignes et ta pub 10...
Image de Lili Caudéran
Image de JACB
JACB · il y a
L'avez-vous vraiment lu cette marelle Keith ?
Image de Guilhaine Chambon
Guilhaine Chambon · il y a
Joli poème tous mes votes. Bonne journée
Image de Sourisha Nô
Sourisha Nô · il y a
Joli poème..???...vous avez le cerveau qui est resté collé à l'oreiller à cause de la chaleur..?..à moins que vous n'ayiez rien lu du tout, comme 50% des commerciaux qui passent sur les pages de poètes. remballez donc vos copiés collés mal agencés, ces liens vers des textes la plupart du temps mauvais à hurler, et retournez travailler qui la langue française, qui le reste, car le talent, malheureusement, ne se comptabilise pas aux votes......on le saurait.
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Sourish , tu as oublié de préciser, à l'intention de ta copine Soleil petit, qu'elle, tu ne l'inclues pas dans les auteurs recevant beaucoup de votes mais n'ayant aucun talent. Tu devrais, car si d'aventure elle comprend ton propos, elle risque de se vexer.
Image de Guilhaine Chambon
Guilhaine Chambon · il y a
De plus je n'ai pas convie Pabauf à soutenir mon texte
Image de SakimaRomane
SakimaRomane · il y a
Ça n’était pas la peine, il avait déjà voté quelques jours auparavant...
C'est bien mal le remercier que de ne même pas prendre la peine de lire son oeuvre.
C'est juste navrant.
J'ai donné mon ressenti ...C'est tout. On ne va pas polluer davantage la page de Pabauf.
Pour moi la discussion est close

Image de Guilhaine Chambon
Guilhaine Chambon · il y a
La marelle n'est pas un poeme??? J'aurai cru
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Guilhaine,
Depuis deux semaines maintenant, ceux qui vous agressent , m'agressent aussi. Il faut écrire nos commentaires avec leurs mots, selon leurs codes, sinon ils nous brûlent sur la place publique.

Image de SakimaRomane
SakimaRomane · il y a
Quand on a réellement lu ce texte Guilhaine…On ne peut pas se contenter d’un « joli poème » …C’est juste impossible !
Glaçant, déstabilisant, bouleversant etc. Oui ...mais simplement - joli poème » …
Au secours !
Il est évident que vous ne l'avez pas lu !

Image de Guilhaine Chambon
Guilhaine Chambon · il y a
Et pour rappel je n'ai pas invité Pabauf à lire mon texte j'ai juste donné tous mes votes
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Pires que des caméras, ils sont les yeux qui observent tous nos faits et gestes sur le site, puis nous jugent, puis signent notre arrêt de mort et nous mettent à mort.
Image de SakimaRomane
SakimaRomane · il y a
Ça n’était pas la peine, il avait déjà voté quelques jours auparavant...
C'est bien mal le remercier que de ne même pas prendre la peine de lire son oeuvre.
C'est juste navrant.
J'ai donné mon ressenti ...C'est tout. On ne va pas polluer davantage la page de Pabauf.
Pour moi la discussion est close

Image de Arlo
Arlo · il y a
Le jeu de la marelle raconté d'une très belle façon que vous auriez pu en faire une chanson. Le soutien d'Arlo. Bonne journée à vous.
Image de Thierry Mulot
Thierry Mulot · il y a
Flagrant délit de racolage sur un texte non lu.
C'est pitoyable.

Image de Arlo
Arlo · il y a
Voir réponse déjà faite à JACB.
Image de JACB
JACB · il y a
L'avez-vous vraiment lu cette marelle Arlo ,?
Image de Arlo
Arlo · il y a
Oui j'ai lu la marelle et j'y ai vu le jeu de mon enfance avec une écriture chanson. C'est exact , je viens de le relire et n'avais pas vu le calvaire de l'enfant. Mea culpa, lecture trop rapide de ma part.
Image de Lili Caudéran
Lili Caudéran · il y a
Bien ! Très bien Arlo !
Image de Sourisha Nô
Sourisha Nô · il y a
Tu vois Arlo, si seulement 1% des chasseurs de votes avaient ta faculté d'humilité et de contrition:), les choses seraient moins perverties, peut-être...c'est bien. Vraiment bien.
Image de Pabauf
Pabauf · il y a
Je suis touché de ce mea culpa et ne vous tiens pas rigueur d'une première lecture un peu rapide. Cela peut arriver à chacun de nous selon la disponibilité, l'attention, le temps dont il dispose.
Je vous copie ci dessous ma réponse en messagerie privée à Yasmina qui s'était elle aussi emportée contre des commentaires superficiels :
"Merci de la conviction que vous mettez à soutenir une franche relation entre lecteurs et auteurs et il est vrai que pour l'essentiel (lire ou ne pas lire) vous avez pleinement raison... Mais je ne serais pas aussi sévère que vous. Parce qu'il y a la règle du jeu, impulsée par short, qui incite à la pêche aux votes. On la connait et même si c'est parfois irritant on l'accepte dès lors qu'on publie. D'une manière générale publier c'est tolérer que nos textes soient traités ou maltraités selon des interprétations, des sensibilités, des motivations, des aspirations et des inspirations diverses, multiples et variées. Il en est certes de plus nobles que d'autres, mais nous n'allons pas nous mettre à distribuer des certificats de "bon lecteur". Et puis on peut se dire que ceux qui dans le cas précis de "la Marelle" n'ont pas réagi à... la chute ont privilégié une appréciation de la forme plutôt que du fond.
Merci en tout cas de votre intervention et de votre soutien chaleureux.. "

Image de Sourisha Nô
Sourisha Nô · il y a
Certes...certes...mais comme tu es un indécrottable Anarchisto-humanisto-libertaire, et que ta foncière bonté et indulgence envers le genre humain se déploie dans tes textes comme, certainement, dans la vie, je ne peux, personnellement, que rendre hommage à ton élasticité d'esprit, tout en gardant dans un coin de ma tête une certaine rébellion contre le manque de respect dont font preuve certaines personnes, dont l'ego n'a d'égal que la longueur de leurs dents...:). Tu es une belle personne...as tu lu les textes de Koradock et de Lange Rostre..?
Image de Pabauf
Pabauf · il y a
"indécrottable Anarchisto-humanisto-libertaire" oui l'étiquette me colle assez bien. Mince alors, suis-je donc si transparent ou bien as-tu un don divinatoire, une agence de détective ou les grandes oreilles de la CIA ?
Je suis un abonné de Lange Rostre, mais je ne connais pas Koradock. Je vais remédier à ça très vite car tes conseils sont désormais tables de la loi.

Image de Sourisha Nô
Sourisha Nô · il y a
ni les uns ni les autres, pas de grandes Zoreilles ou de Mme Irma/Olga derrière un rideau étoilé:)
Juste, je pense qu'on laisse toujours un peu de soi dans nos écrits, et certains sont des livres ouverts.... mais rassures-toi, tu gardes ton intégral mystère..:), et quant aux tables de la loi, laisses les donc à son auteur, lui, transparent, il l'est carrément :))

Image de JACB
JACB · il y a
Merci pour ce méa-culpa Arlo. Qu'il soit présent à votre esprit à chaque nouvelle lecture bien avant votre requête éventuelle de vous lire aussi et de voter. !
Image de Thierry Mulot
Thierry Mulot · il y a
C'est bien cela dont - il s'agit : d'une lecture rapide c'est à dire en diagonale.
Si vous manquez de temps pour tout lire, lisez moins mais lisez vraiment. A moins que vous ne lisiez que dans le but d'attirer des votes et là je le répète c'est pitoyable car ça voudrait dire qu'au fond vous vous foutez éperdument de ce que les personnes ici cherchent à exprimer, leurs sentiments les plus profonds leurs cicatrices parfois.
Avouez que si c'était réellement le cas ça ne serait pas joli joli.

Image de Pabauf
Pabauf · il y a
Merci Thimul de votre implication dans la défense d'une lecture appropriée des textes ici publiés et du mien en particulier. Voici pour alimenter le débat ce que j'ai répondu en messagerie privée à Yasmina qui s'était comme vous alarmée de commentaires peu adaptés :
"Merci de la conviction que vous mettez à soutenir une franche relation entre lecteurs et auteurs et il est vrai que pour l'essentiel (lire ou ne pas lire) vous avez pleinement raison... Mais je ne serais pas aussi sévère que vous. Parce qu'il y a la règle du jeu, impulsée par short, qui incite à la pêche aux votes. On la connait et même si c'est parfois irritant on l'accepte dès lors qu'on publie. D'une manière générale publier c'est tolérer que nos textes soient traités ou maltraités selon des interprétations, des sensibilités, des motivations, des aspirations et des inspirations diverses, multiples et variées. Il en est certes de plus nobles que d'autres, mais nous n'allons pas nous mettre à distribuer des certificats de "bon lecteur". Et puis on peut se dire que ceux qui dans le cas précis de "la Marelle" n'ont pas réagi à... la chute ont privilégié une appréciation de la forme plutôt que du fond.
Merci en tout cas de votre intervention et de votre soutien chaleureux.. "

Image de Thierry Mulot
Thierry Mulot · il y a
Je suis en partie d'accord avec cette sagesse. Mais certaines personnes mettent ici des textes très personnels parfois extrêmement important pour elles. Que ce serait - il passé si ce texte la avait été plus ou moins autobiographique. Imaginez la violence pour cette personne de se rendre compte que le lecteur se fiche éperdument de ce que vous avez écrit mais n'est venu survoler votre histoire que dans le but d'avoir un vote.
Moi, au fond, je trouve ça glauque.

Image de Guilhaine Chambon
Guilhaine Chambon · il y a
Très beau poème . Tous mes votes. Bonne journée
Image de Francis Hop
Francis Hop · il y a
La narration, le rythme, tout est fort. Bravo.
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
On commence la lecture en chantonnant "Cerisiers roses et pommiers blancs" et on la finit en hurlant !
Image de Yasmina Sénane
Yasmina Sénane · il y a
Mais vous avez lu certains commentaires !
Les auteurs n'ont pas lu le texte, c'est affligeant.

Image de Abi Allano
Abi Allano · il y a
Abominable mais malheureusement réaliste. J'aime beaucoup ' la terre est pourrie par les grands' mes voix!
Image de Yasmina Sénane
Yasmina Sénane · il y a
Mais vous avez lu certains commentaires !
Les auteurs n'ont pas lu le texte, c'est affligeant.

Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Rythme, musique... et je n'ai plus en mémoire le nombre de cases, mais je suis persuadé qu'elles sont au nombre de huit...comme les strophes de votre texte, fort bien construit et écrit. Bel exercice... bravo ! Mon vote
Image de Zutalor!
Zutalor! · il y a
Salut Patrick,
Tu peux relire ce poème stp... Y aurait pas un p'tit "truc" qui t'aurait échappé dans "l'intention" ?

Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Que fallait-il dire que je n'ai pas dit ? Que dans le jeu de la marelle, il y a le paradis et l'enfer... que l'enfer, c'est un pédophile et que je condamne l'innocence abusée ? Mea culpa s'il faut faire une explication de texte après chaque lecture. J'ai trouvé le texte bien écrit et comme je l'ai dit précédemment, bien construit. La structure... ces huit strophes rythmées comme le sont les cases et ce jeu... est une vraie réussite. Mon commentaire est incomplet puisque j'ai privilégié l'écriture et son originalité sans évoquer le fond. Mes excuses à l'auteur.
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Oui, il faut faire nos commentaires selon les codes énoncésont par Sourisha et sa bande maintenant. Attention Patrick : tous nos commentaires peuvent être mal interprétés . Attention : eux savent mieux que nous ce que nous avons voulu dire.
Image de Zutalor!
Zutalor! · il y a
Pas grave... (enfin, pour ce que ça vaut ce que j'en dis que je n'ai pas dit non plus mais je n'en pensais pas moins...)
Et puis, c'était pas dans un but moralisateur ou inquisiteur, hein ? Juste un désir sincère de vérifier que...
(Mais je me mêle de quoi, moi ? Et d'abord, qui suis-je pour agir ainsi ?)
Accepte également mes sincères excuses, Patrick Peronne !
Et tu irais lire ceci ? http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/la-fontaine-2

Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Ma position est claire. Je ne commente et ne vote que pour ce que je trouve intéressant. Mes votes vont de un à quatre, se situant le plus souvent entre 2/3... 4 pour les textes qui me semblent vraiment sortir du lot... 5 quasiment jamais. Mes commentaires sont visibles et consultables. Je ne suis ni dans la flatterie ni dans la sollicitation. C'est dit. J'irai lire "La fontaine".
Image de Zutalor!
Zutalor! · il y a
Houla houla houla... Là, ça devient trop, je ne demandais pas le détail de quand et comment tu votes ni un brevet de "JMDM" (= "Je Marche Droit Moi"), et te rappelle que j'ai posé une question simple, pas alambiquée pour un liard... Mon dieu, ça doit te donner chaud d'être autant rigoriste. M'enfin...
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Je n'ai pas dit que j'étais exemplaire... j'ai simplement expliqué comment j'essaie de me comporter à l'égard des textes et des auteurs. Si clarté est synonyme de rigueur, alors je dois être "rigoriste", comme tu l'affirmes. J'ai dit ce que j'avais à dire... je te souhaite une bonne soirée !

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème