1
min

La marche matinale

Image de Ludmila Constant

Ludmila Constant

39 lectures

7

Aujourd'hui
La mer est bavarde:
Les cris des mouettes,
Les soupirs des vagues.
Brouillard l'enveloppe
Dans l'odeur des huîtres.
Il pleuvrait, peut être.
Inquiète, je cherche
L'abri sur la route.
La route est déserte.
Le cœur endeuillé
Ne trouve pas de refuge :
Heureux- il a peur
Que bonheur soit volage,
Et libre- il s'affole
Que la prison le guette.
L.
7

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Anne Marie Menras
Anne Marie Menras · il y a
Joli poème. L'amour parfait serait l'amour fidèle, mais aussi l'amour qui ne nous lie pas... Equation parfois insoluble...
·