La lueur

il y a
1 min
249
lectures
27
Qualifié

j'écris la nuit, de minuit à 3h du matin environ. J’ai une idée précise de la trame du roman en cours, j’en suis un fil conducteur. Les impressions récoltées, de ma vie ou des vies qui me  [+]

Image de Eté 2016
Le point de mire défaille,

Se répand, se diffracte
En cercles chromatiques.

Il n’y a pas d’ailleurs,
Ni de plan, ni de carte,
Que le fil qui nous lie.

L’homme dévie, zigzague
Je ne le lâchais pas
Quand vint une lueur
Que je n’ai pas vue naître.

Elle attire le regard,
Dévie la trajectoire.
La cible disparaît
Au-delà du viseur.

Je recentre, me concentre,
La cible est là, qui tremble
Au rythme de mon sang.

L’homme s’arrête, se retourne,
Il me fixe, je sursaute,
Je le perds, le retrouve.

Il lève le bras, désigne
La lueur, plus intense.
Tu ne me leurras plus,
Je tire, une fois, deux fois.

Il s’affaisse et il meurt.
La lueur disparaît,
Je ne saurai jamais.

27

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !