1
min

La légende des mots

Image de Monya

Monya

289 lectures

164

Qualifié

Les mots, un jour, en eurent assez
De servir les hommes, ces vauriens !
Ils n'en pouvaient plus d'être malmenés
Par ces bavards bons à rien !
À l'heure où plus personne n'est réveillé
Tous les mots se réunirent en secret
Dans le cratère d'un volcan endormi
D'abord, toute langue fut convertie
En langue adamique et les mots
S'en trouvèrent très éloquents
Il n'y en avait plus de gros
Ni de creux, ni de fanfaron.
La parole fut donnée à l'alphabet
Il la prit sans manières et dit :
« Nous sommes réunis cette nuit
Pour prendre une grave décision
Depuis que l'homme découvrit
Notre présence, il nous a asservis
Du matin au soir, nous nous plions
À tous ses désirs, à toutes ses émotions
Consonnes et voyelles se tissent
En un pont de communication
Nous étions heureux de le servir
Nous le voyions, grâce à nous, reconstruire
La tour de Babel et atteindre le ciel »
Un silence. Un mot chétif s'avance :
« C'est l'enfer que l'homme a atteint !
Sa langue est une vipère dont le venin
Tue sur le champ toute bonne intention
Il sème conflit et discorde en parlant
Il nous utilise pour verser le sang
Et cela serait criminel de continuer à servir
Un maître qui a le mal pour maître !
Nous devons partir... »
Une rumeur se fit entendre, le mot chétif
N'avait plus la force de continuer.
« Repose-toi, Amour, tu as le plus souffert
Des hommes ! ils t'utilisaient à tort et à travers ! »
C'était un mot aux lettres enchevêtrées
Illisible, inaudible, à force d'avoir été usé
Qui parla ainsi, on l'écouta avec respect.
« Amour a raison, mais n'oublions pas
Qu'il y a des bienheureux parmi nous
Qui ont habité les gorges des poètes
Des chanteurs et des amoureux fous
Dont la langue s'abreuvait d'élixir... »
Amour ne put s'empêcher de crier :
« Ils sont rares et on se moque d'eux
Ils sont faibles et se taisent
Lorsque les langues de braise
Les marquent de leur feu !
Partons et maintenant ! »
Et ainsi, les mots décidèrent
De s'envoler depuis ce cratère
Vers une autre planète que la Terre
Et, au réveil, l'humanité se trouva muette
Incapable même de parler par écrit
On pensa à une épidémie
Le silence fut insupportable, puis on s'y fit !

PRIX

Image de Hiver 2018
164

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Nihal
Nihal · il y a
C'est splendide ! J'aime beaucoup votre poème, original et audacieux. C'est magnifique, bravo, vous avez tout mon soutien !
J'aimerai, si le cœur vous en dit, partager avec vous mon "Errance Terrienne" ! https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/errance-terrienne

·
Image de Nihal
Nihal · il y a
Oh, mince, j'arrive beaucoup, beaucoup trop tard … Quel dommage, j'aurai aimé vous soutenir dans ce concours ! Je suis sincèrement désolée !
·
Image de RAC
RAC · il y a
Les mots qui manifestent, un brin de fatalisme et de cynisme = la recette d'un poême parfaitement élaboré !Merci pour cet agréable moment de lecture qui chatouille les neurones ! A bientôt...
·
Image de Melinda Schilge
Melinda Schilge · il y a
Les mots qui trouvent la parole, audacieux !
·
Image de Hellogoodbye
Hellogoodbye · il y a
une belle fable autour du verbe, avec des images qui parlent : réunion secrète, " converties en langue adamique", "volcan endormi"..., et pour finir "le silence fut insupportable puis on s'y fit"
·
Image de Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
Beaucoup de sens dans vos mots....
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Un bien joli poème sur les mots qui se révoltent pout ne plus être des maux ! Bravo, Monya ! Je clique sur j'aime.
Vous avez aimé Pétrole. Aimerez-vous tout autant Mumba ? http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/mumba Bonne journée à vous.

·
Image de Damien Malène
Damien Malène · il y a
Vous vous faites l'avocate de ces mots qui pourraient saupoudrer les mets posés sur la langue d'Ésope : celle qui est capable de dire le meilleur comme le pire.
C'est une belle histoire versifiée.

·
Image de Nadine Gazonneau
Nadine Gazonneau · il y a
Une révolution des mots très intéressante. J'aime beaucoup. Tous mes votes avec plaisir. Je vous invite à découvrir mes trois haïkus dont : Matou sans papiers ethttp://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/grand-noir-du-berry
·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
La révolution en marche...
Je vous invite à aller lire mes haïkus d'automne, en espérant qu'ils vous donneront l'eau à la bouche. Merci.

·
Image de Abdelkrim Khemmal
Abdelkrim Khemmal · il y a
Dans ce monde forclos
Saurons-nous inventer le mot
Idoine d’où germera un sursaut
Salvateur permettant de vaincre les maux
Serinés sous forme de rhétorique par des sots
Qui nous ont enfermés dans de suicidaires enclos

·
Image de Tuniselle Révo
Tuniselle Révo · il y a
Merci pour ces mots bien agencés
·