15 lectures

3

Et voici la horde,
Raflant tout sur son passage
Semant la discorde

Tant elle est sauvage
Poussant des cris unicordes
Enfin, prend le large !


Plus rien ne repousse,
Argentoratum rayée
Pourtant, tu renais

Malgré les secousses
D'un séisme culturel,
Belle et éternelle !


Attila s'en va.
Puisqu'il t'a fait un enfant,
Il n'est pas méchant.




JB, janvier 2018, série de Haïkus.
3

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,