16 lectures

3

Et voici la horde,
Raflant tout sur son passage
Semant la discorde

Tant elle est sauvage
Poussant des cris unicordes
Enfin, prend le large !


Plus rien ne repousse,
Argentoratum rayée
Pourtant, tu renais

Malgré les secousses
D'un séisme culturel,
Belle et éternelle !


Attila s'en va.
Puisqu'il t'a fait un enfant,
Il n'est pas méchant.




JB, janvier 2018, série de Haïkus.
3

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

once upon a time... une cow girl nommée Calamity Jade, qui battait la campagne, de ville en ville, sans joie ni haine, et ne s'arrêtait que pour tournoyer. Et oui, sa fortune c'était les ...

Du même thème