La haine

il y a
1 min
25
lectures
0
Je te hais toi qui as éventré mon coeur,
telle Pandore qui ouvrit la boîte des malheurs.
Hélas! il est trop tard pour le refermer,
et l’espérance n’y sera pas restée.

Tu as laissé ce coeur béant,
il est aujourd’hui perdu dans le néant.
Dionysos s’est emparé du vide,
pour y jouer des tours perfides.

Eros sois maudit tu as laissé s’installer le pire,
tu peux me laisser aux mains d’Hadès et en rire.
Les enfers libéreront ce triste coeur,
qui aujourd’hui n’a plus peur.

Je ne peux me battre contre toi,
tu as laissé mon âme dans le désarroi.
Je ne peux que regarder mes chaînes,
et faire grandir ma haine.

Je te hais toi qui as éventré mon coeur,
qui ne cherchait pourtant que le bonheur.
Ce coeur qui longtemps a été choyé,
d’un coup de flèche, il a été touché.

Tu l’as manipulé et blessé,
il a fini par lâcher.
La vie s’est échappée,
les ténèbres sont arrivées.

Je te hais toi qui as éventré mon coeur.

M.Janimor
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !