1
min

La guerre

Image de Olibrius

Olibrius

17 lectures

0

La guerre
Carton bouilli attaché à une ficelle
Qu'on accroche à son dos
Pour aller de ville en ville
Jusqu'aux ruines d'enfants
Qui poussent sans pleurer
Dans la fosse
Avec un balai paille de riz
Ou un bulldozer
Les ruines ne pleurent pas
Car elles n'ont plus le


Temps

Mais l'air est plein de mots
La terre pleine de morts...

0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,