Créer des bijoux de mots pour orner le mystère d'être au sein de la perpétuelle métamorphose  [+]

les fleurs parme
que j'aimais retrouver près de l'orée
auréolées du tremblé des butineurs
ont été fauchées

je n'ai pas eu le coeur
de les abandonner à leur morose fatum de foin

j'en ai donc recueilli un bouquet


je détache chacune des corolles
de sa tige meurtrie
et les dépose
comme une petite épiphanie de nénuphars
sur une assiette emplie d'eau

où elles roseclaireront encore un indéfini de jours

puis fanées
elles empreindront la faïence

dans le double cercle d'or et de grenat
qu'elles effleureront sans oser le débord

d'une profuse évocation d'ailes fossiles
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !