La Gargouille et la Chouette

il y a
1 min
528
lectures
243
Qualifié

De moi vous ne saurez que ce que mes poèmes vous content. Tantôt triste et spleenaire tantôt extravagant fantaisiste tantôt fou amoureux pamphlétaire, fabuliste, joueur avec vous avec le temps  [+]

Image de Été 2018
L'amour passionnel se rit des coutumes
Ou des conventions que des rois éditent,
Et voici comment la chair et la plume,
Par les sentiments, fondirent granit.

Une belle chevêche à plume grise
Élut pour dortoir les combles obscurs
D'une vieille tour en haut d'une église.
Le lieu était frais, le site était sûr.

Après son repas, l’oiseau noctambule
Avait un rituel assez singulier :
Dès le soir tombé, sans vain préambule,
Près d'une gargouille elle se serrait.

Silhouettes figées, ombres de la nuit,
L'une de plumes et l'autre de pierre,
Le diable sculpté de la chouette épris,
Et l'oiseau sacré aimant lucifer.

Les croyants du lieu voyaient un oracle
Dans l'étrange attrait de leur silhouette,
Toutes les nuits l'étonnant spectacle
Hantait les dévots qui levaient la tête.

L'idylle dura toute une saison,
On vint de très loin pour voir cette scène,
Devant le parvis toute l'attention
Était dirigée vers ce couple amène.

Le curé du lieu, jaloux de l’attrait
Crée par l'amour absurde et radieux,
Chassa l'oiseau gris du coin du grenier
Pour que les croyants retournent à Dieu.

Cet acte ballot eut pour conséquence
L'ombrage des gens qui ne venaient plus,
L'office désert, privé d'assistance,
Et puis la gargouille... avait disparu...

On chercha en vain des débris de pierre,
Ou bien l'indice d'un vol crapuleux,
Sa disparition tenait du mystère :
La place était vide et faisait un creux.

L'enquête stérile exclut l'hypothèse
Du vol de la pierre à des fins brigandes,
L'affaire fut mise entre parenthèses
Et donna le jour à une légende :

Cupidon ému par cette passion
Manda ses soldats aux ailes diaprées,
Chercher la gargouille et dans un frisson,
On dit que la pierre... en chair s'est changée...

D’aucun prétend' avoir vu mordicus
Leurs ombres de cendre au sommet des pins :
Le couple discret uni par Vénus
Cache son bonheur aux yeux des humains.

Si vous vous perdez au bois des fauvettes
Et que du soir monte un hululement
C’est sûr'ment le chant de la belle chouette
Clamant son amour à son cher amant...

243

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !