La fin du monde

il y a
1 min
13
lectures
6

Écrire, c’est partager. Alors bonne lecture  [+]

Je sens comme une triste odeur flotter dans l'air,
Comme celle de la pluie avant la tempête...
J'entend le soupir d'un être qui désespère
Et les larmes battantes contre les fenêtres...

Je regarde autour de moi et je me rend compte
Qu'un voile gris s'est accroché à mon regard...
Cet amoureux embrasse notre monde hagard,
Et les couleurs ne sont bientôt plus que des contes.

Cette Mélancolie sur son trône grossier,
Grasse limace de pleurs et de désespoir !
Vomit continuellement des malheurs noirs
Que les hommes gloutons s'empressent d'avaler

Et ainsi, les cauchemars les plus angoissants
Se répandent sur notre société grisâtre,
Prenant plaisir à détruire sauvagement
Ce qui nous restait de moments de joie folâtre.
6
6

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Simon Andrieu
Simon Andrieu · il y a
Très poétique, bonne continuation