La fille aux cheveux rouges

il y a
1 min
1 050
lectures
588
Finaliste
Jury
Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

Ce poème frais, chargé de senteurs, fait la part belle aux images travaillées. Une parenthèse de rêverie bien écrite

Lire la suite

"Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux" - René Char (Chants de la Balandrane)  [+]

Image de Printemps 2019

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

La fille aux cheveux rouges traverse la nuit,
Dans un manteau de brume
Parsemé de lumières.
Elle lance de l’or sur la ville endormie,
Et des coquelicots
Sur les chemins de terre.

Elle semble légère... Tel le vent de mer,
Posant une astérie
Sur un galet de grève.
Elle attise le rêve, une petite braise,
Et sème des rubis
Dans un cœur en jachère.

Sans bruit, elle franchit la porte de minuit,
Met du Mercurochrome
Sur ma vie qui saignait.
Elle caresse l’âme ou distille le charme,
Et, d’une main d’archet,
Efface toutes larmes.

Sa bouche, à elle seule, ressemble au mirage
Attirant l'impatient
Un peu comme un aimant...
Elle me dit señor, elle me dit milord,
Cueillez cerise mûre
Et la menthe sauvage.

Nous échangeons, tremblants, des baisers de vermeil,
Sur un lit de pivoines
Et de bougainvillées.
Son regard smaragdin, son parfum de mystère
Avivent Altaïr
Et la pomme d'amour.

La fille aux cheveux rouges traverse la nuit,
Dans un manteau de brume
Parsemé de lumières.
Elle lance de l'or sur la ville endormie,
Et des coquelicots
Sur les chemins de terre.

Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

Ce poème frais, chargé de senteurs, fait la part belle aux images travaillées. Une parenthèse de rêverie bien écrite

Lire la suite
588

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !