La femme invisible

il y a
1 min
133
lectures
20
Qualifié

Pipelette en rimes, paroliere, et livrophile invertébrée ... Ma page Facebook https://www.facebook.com/marie.ofmars  [+]

Image de Eté 2016
Dans cette ville j’erre
Native ou étrangère
Mascarade risible
Où je suis invisible

En voyeuse j’observe
Cette femme qui rêve...
Cet homme semble en pleurs,
Seul dans ses écouteurs

Qui donc tire les fils
De ce monde terrible ?
Pas moi, femme invisible

Enfin des amoureux
S’embrassent, ils sont radieux !
Qu’elle est douce leur ronde,
Si beaux et seuls au monde.

Ce couple se déteste :
Leurs grimaces l’attestent.
Ils crient et se déchirent
Pour eux, plus d’avenir.

Qui donc tire les fils
De ce monde terrible ?
Pas moi, femme invisible

Des yeux d’homme qui brillent
Sur des bas qui scintillent
Et des talons qui claquent
S’enfonçant dans les flaques...

Plongé dans un journal
De nouvelles banales
Celui là fait de l’ombre
À ce vieillard qui sombre...

Qui donc tire les fils
De ce monde terrible ?
Pas moi, femme invisible

Dans la folie des villes
Où chacun suit sa file
Parfois des croisements :
On se frôle un moment.

Pardon c’est une erreur,
Surtout n’ayez pas peur !
Interdit de toucher,
Regarder, caresser...

Qui donc tire les fils
De ce monde terrible ?
Pas moi, femme invisible.

20

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !