La femme de marbre

il y a
1 min
142
lectures
20
Qualifié

Short Bio : le bio est à la mode, je résiste  [+]

Image de Hiver 2021

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

Je suis fille unique d’un dieu
J’apporte la beauté au monde
Le bien contre le mal immonde
Je suis fille unique d’un dieu

Fais glisser ta main sur le marbre
Ma peau lisse couleur de crème
Est douce pour celui qui m’aime
Fais glisser ta main sur le marbre

Je suis la beauté de ce monde
Pour atteindre à l’éternité
Vénus et Sapphô m’ont copié
Je suis la beauté de ce monde

Femme je suis une œuvre d’art
L’amour est pour qui me regarde
Avec un regard qui me flatte
Femme je suis une œuvre d’art

Mon corps a fait les dieux se battre
Ils ont aussi de forts désirs
Que seule je peux assouvir
Mon corps a fait les dieux se battre

Déesse n’eût cou si parfait
Tes lèvres cherchent un trésor
Je t’invite à m’aimer encor
Déesse n’eût cou si parfait

Mes seins du marbre des statues
Sous ta bouche les mordillant
Redressent leurs tétons brillant
Mes seins du marbre des statues

Plonge dans mes yeux bleus cobalt
Oublie tous les maux qui te rongent
De l’infini ton âme songe
Plonge dans mes yeux bleus cobalt

Allonge-toi près de mon corps
Sens comme cette taille est fine
Cette croupe cambrée féline
Allonge-toi près de mon corps

Le visage d’une déesse
Ne se regarde sans trembler
Mais comment ne pas admirer
Le visage d’une déesse

Ma chevelure coule en tresses
Son parfum produit un prurit
Mortel à l’amant qui me fuit
Ma chevelure coule en tresses

C’est à son pas que la déesse
Est reconnue par les humains
Sa beauté montrant le divin
Entend le pas de la déesse
20

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !