La faucheuse

il y a
1 min
608
lectures
203
Qualifié

Je ne cherche pas la perfection académique. Je veux raconter simplement des petites histoires de manière un peu esthétique. Et j'essaye d'y ajouter ma petite morale, ou ma façon de penser. ... [+]

Image de Grand Prix - Printemps 2020
Image de Poèmes

Un sombre soir chez moi l’on sonne :
C’était la faucheuse en personne,
Qui me rendait visite.
Moi qui étais trop bonne pomme,
Moi qui n’étais pas mauvais homme,
Je lui ouvris mon gîte.

« Pardonnez ma venue tardive,
L’entrevue est impérative
Et grave, je l’avoue.
Vous feriez bien de vous asseoir,
Car si je suis chez vous ce soir,
C’est qu’il est temps pour vous. »

Cela n’est pas ma dernière heure !
Vous avez dû faire une erreur
Sur votre parchemin.
Il s’agit d’un malentendu,
D’un quiproquo, d’un coup tordu,
Passez votre chemin !

« Mais je t’en prie, disons-nous “tu”,
Après tout c’est moi qui te tue :
À la bonne franquette !
Allons-y, mettons nous en route,
Je répondrai alors à toutes
Les questions qui t’inquiètent »

Vous devriez sonner en face,
Il y a un vieux qui traînasse
Du lit à ses pantoufles.
Moi j’ai la forme et la santé,
Ne pouvons-nous pas reporter
Pour moi le dernier souffle ?

« Cesse d’en faire tout un drame,
Moi je dois suivre mon programme
Et remplir ma mission.
Je comprends que tu sois déçu,
Hélas ! il n’y a pas d’issue,
Pas d’autres solutions. »

Mourir si jeune est impensable !
Retournez dire au responsable,
Votre barbu sacré !
Que pour régler ce désaccord,
Faudra me passer sur le corps,
Rendez-vous sur le pré !

« Si je n’obéis pas aux ordres,
J’avoue que ça ferait désordre
Et un scandale au ciel.
Je ne veux pas qu’on me remplace,
J’ai trop ramé pour cette place
De faucheuse officielle.

Alors mon vieux, fais un effort
Et accepte ce coup du sort,
Pour toi mieux ça vaudra.
Car si entre nous ça se corse,
Sache que de gré ou de force,
Tu m’accompagneras. »

Ainsi menacé par sa faux,
Je l’ai suivi puisqu’il le faut
Vers le pays des morts.
Je l’ai suivi contre mon gré,
Mon âme quittant à regret
Le reste de mon corps.

Laissant la place à la raison,
J’en ai tiré une leçon :
On ne choisit pas tout.
Il est des lois qu’on ne conteste
Et là-haut je l’avoue, du reste,
Ce n’est pas mal du tout…

203

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !