La douce folie du jeu spontané !!!

il y a
1 min
0
lecture
0
C'est précisément l'outil le plus meulé...
Pour défier la frousse de l’acteur...
L'art est une déraison pour dévier la réalité...
Oh belles lampes
Verres de lumières
Peu importe la lanterne
Peu importe la flamme
Peu importe la présence
Juste le nez éclairé
Juste le pif en cliché
Si yeux peu perçants
Sous les axes, rattrapons-nous nos bans
Nous nous hâtons en gardant courage
Les conscrits nous goinfrent pleinement
J’aimerais tant envahir le large
Quiconque a son temps de guerre
Le tour de son propre caractère
La montre ne tempère pas son temps
L’homme se fait du tourment
Pour cent mille ans
L'homme ne vit pas ses cent ans
Le temps n'est pas autoritaire
L’homme sera plus que mourant

NIER LES AUTRES EST NOTRE PIRE COMTOISE DE VILENIES
NE PAS PENSER AUX AUTRES EST NOTRE CRATÈRE DES PIRES ERREURS
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,