La dolce vita

il y a
1 min
144
lectures
31
En compétition

Je ne suis en compétition qu'avec moi même et sachez que si vous aimez ce que j'écris, vous me comblerez plus que mille trophées  [+]

Image de Automne 2020
Dans les zébrures du temps,
Comme les barreaux limés d'une prison,
Je regarde les fontaines,
Je regarde les mousses intemporelles,
Et les parcs de notre jeunesse,
Tous deux assis sur un cheval d'acier.

Dans mon dos tu me parlais de liberté
D'errer entre deux mondes,
Sur les routes claires de la nuit romaine,
Tout semblait alors possible.

Tu disais
Voler dans les feuilles des charmes,
Sauter par dessus le Tibre,
Galoper sur les nuages.

Tu disais
Laisse notre monture s'envoler
Les chevaux ont besoin de liberté.

Tout était possible.
Car nos barreaux étaient faits de cristal,
Un simple souffle suffirait pour les renverser.

Nos yeux dans le flou
D’autres choses superbes venaient
Tracer silhouette sur le goudron.
Elles surgissaient à hauteur d’œil,
Mimant des animaux fantastiques,
Les années passant
Le papillon redevenant chenille.

La rivière coulait autour de nous,
Vers des cieux sans présage.
Rien n'avait d'importance.
Dans les rides de l'azur,
Nous regardions ce futur
Fait de miroirs cassés ou de cadres dorés,
Mais chaque train suit sa voie,
Et les aiguilles les guident sans cesse.

Nous savons le présent fragile,
Et l'instant est prisonnier.
Devoir lire les signes
Des moulins à vent
Derrière des pierres,
Nous condamne,
À revivre ces moments éternels.

Il est tard
Remontons sur nos chevaux
Et ne nous retournons plus.
L'absurde crissera sur le tableau,
Et pourtant nous roulerons.
Vers les pays d'or et d'argent,
Vers ces terres d'expositions permanentes,
Là où les couleurs jouent
Sur les murs du passé.
31
31

Un petit mot pour l'auteur ? 33 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Yannick Pagnoux
Yannick Pagnoux  Commentaire de l'auteur · il y a
Ce texte abscons au premier abord est un voyage, un voyage en Italie, je me suis vu jeune, une belle inconnue avec moi sur une vespa parcourant l'Italie, ses rues, son art, ... J'ai laissé de nombreux emprunts à Visconti, Fellini, Luzi, Pasolini, Buzzatti, ...
Image de Houda Belabd
Houda Belabd · il y a
Il y a de quoi en garder de si beaux souvenirs, en tout cas !
Image de Christophe Tabard
Christophe Tabard · il y a
Grazie mille pour ce joli texte et bonne chance pour la compétition ;)
Image de Aurélien Azam
Aurélien Azam · il y a
Un texte sympa, dans ta zone de confort !
Image de Solange Solange
Solange Solange · il y a
Magnifique ! la fragilité des choses de la vie n'empêche pas d'aller vers l'amour éternel
Image de Lyne Fontana
Lyne Fontana · il y a
Très beau
Image de Long John Loodmer
Long John Loodmer · il y a
Tu pilles les grands noms Italiens pour notre grand plaisir à survoler Rome
Image de Michel Dréan
Michel Dréan · il y a
Ah Rome, la ville éternelle ! Toujours source d'inspiration au milieu de cette Italie si belle.
Image de Randolph
Randolph · il y a
Lu lentement, à voix haute et avec attention, quel bonheur de lecture ! Dès le premier vers...
D'autant plus que je suis follement amoureux de l'Italie ! (c'est strictement confidentiel, Yannick ! :-)

Image de Ikouk OL
Ikouk OL · il y a
Difficile par moment mais l’émotion est là. Et cette jeune fille dont vous évoquez la presence ne peut être , pour moi, que la magnifique Anita Ekberg! Et vous l’incomparable Marcello!
Image de Volsi Maredda
Volsi Maredda · il y a
Je n'aime pas tout mais il y a de jolies choses et surtout le parfum de la nostalgie s'en dégage sans conteste.
Image de Yannick Pagnoux
Yannick Pagnoux · il y a
Je te réponds parce que j'apprécie cette franchise.
Image de Volsi Maredda
Volsi Maredda · il y a
Waouh. Merci :)
C'est ça qui me fait tiquer :
"Car nos barreaux étaient faits de cristal,
Un simple souffle suffirait pour les renverser."
l'image ne fonctionne pas pour moi. Bonne journée, Yannick.

Image de Yannick Pagnoux
Yannick Pagnoux · il y a
Elle est pas de moi lol c'est une mauvaise traduction

Vous aimerez aussi !