1
min

La différente

Image de Églantine Price

Églantine Price

5 lectures

0

Petite, au réfectoire, vous faisiez partie des parias.
De celles qui ne mangent pas.

Avant, finir son assiette était obligatoire.

Mais vous étiez si écoeurée de devoir avaler
des morceaux d'animaux
qui nageaient et dansaient
au rythme de vos coups de couteau
dans une sorte de liquide gluant,
brillant et répugnant que votre bouche restait fermée.

Vous n'avez pas changé.
Vous êtes encore une paria.
Votre dégoût est toujours aussi prononcé.

Pourtant, vous êtes libre de manger
ce que vous voulez.

Alors, pourquoi la différence vous pèse-t-elle ?

Parce qu'on vous fait la leçon.
Qu'on chuchotte par derrière que vous faites des manières.

La différence exclut.
Pire, elle punit.

On est sanctionné de ne pas ressembler à la majorité.

Celle qui ne respecte pas les vivants.
Celle qui opprime sans retenue.
Celle qui mange à s'en crever la panse
pendant qu'une autre meurt de faim en silence.

Néanmoins, de votre perpétuelle exclusion
vous avez appris
que les indifférents qui composent la majorité
marchent à l'ordinaire,
à ce qui est normal et habituel.
Comme si toutes les traditions avaient du bon.

Les autres marchent à l'extraordinaire.
Et luttent avec coeur contre ce qui paraît normal et naturel.

Et c'est ce qui fait qu'ils sont différents.
Même exceptionnels.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,