1525 lectures

1184

FINALISTE
Sélection Public

— Clémence quelle joie ! Vous m’avez tant manqué !
Loin de vous m’ont tenu des tracas compliqués.
J’ai fort pensé à vous, ne soyez pas hautaine
Me croirez-vous enfin ? Ma douce je vous aime !

— Vous prétendez m’aimer : où étiez-vous passé ?
D’avoir trop attendu, il en est bien assez !
Osez l’explication, intrépide Maxence.
Votre cousine absente : une coïncidence ?

— La charmante colombe a rejoint son coquin,
Faut-il encore le dire : peu me chaut son destin !
Ouvrez-moi votre cœur, ne soyez point jalouse,
Vous seule le savez, je vous veux pour épouse.

— Vous céderai-je enfin ? Vous êtes inconstant.
Déployez vos atouts, faites-vous insistant !
Je le mérite bien, pourquoi me laisser seule ?
Je n’avais que Martha, ma fidèle épagneule...

{Clémence en aparté} :

Bien entendu je l’aime, mais pour me conquérir
Mon amant doit prouver que Comte il veut finir
Atteindre la hautesse, c’est le but de Maxence
Redevenir aisée sera ma récompense.

Voici bien la question : serais-je opportune ?
Allez, je le confesse : je n’ai plus de fortune,
Juste un titre à offrir dans la blanche corbeille.
Je vais le titiller et faire la sourde oreille

Il doit me supplier, mettre un genou à terre
Je cesserai alors mon mauvais caractère.
Épouser la comtesse ? Il doit faire l’effort,
Ouvrir tout grand son cœur, avant son coffre-fort

{Maxence en aparté} :

Pourquoi tant la presser ? Je sais bien qu’elle m’aime
Mais cet atermoiement me chauffe l’épiderme.
Pour atteindre son cœur, dois-je m’agenouiller ?
Louer fort sa beauté, marguerite effeuiller ?

Dois-je lui dire ce qui, là, me préoccupe
Et ainsi révéler ce vil marché de dupes ?
S’il me fallait la perdre, autant que je sois cash
Nous n’avons plus le temps de jouer à cache-cache.

Las, tout a bien changé depuis juillet dernier
Sur mon compte bancaire, un peu moins de deniers
L’affaire est bien urgente et mon état précaire
Ah ! Rien que d’y penser me vient une urticaire.

{Maxence, à genou} :

— Mon aimée, il est temps : je vous ai menti
Et croyez-le ma chère, j’en suis anéanti.
Mes valeurs ont chuté ; je perds beaucoup d’argent,
Mais fort heureusement, je ne suis indigent.

{Epilogue}

— Oh ! Mon très cher Maxence, vous voici contrarié
Et vous désespérez d’être, à moi, marié.
Je voulais qu’à genou vous me fassiez la cour
Face à votre dépit, au diable les discours !
Marions-nous sans attendre, l’argent est une plaie.
Votre joli sourire, c’est cela qui me plait.

PRIX

Image de Printemps 2018
1184

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Jusyfa
Jusyfa · il y a
Merci d'être passée me lire Christiane, cela m'a permis de découvrir ces alexandrins pour lesquels, je dirai qu'ils sont d'une grande qualité.
La forme " scénette " n'a pas dû être du goût du comité de lecture ! ?
Toujours est-il que personnellement j'ai beaucoup apprécié.
À bientôt sur nos pages.
Julien.

·
Image de Alizée Le Pocher
Image de Philippe Barbier
Philippe Barbier · il y a
BRAVO
·
Image de Arwen James-Keltton
Arwen James-Keltton · il y a
J'ai tout simplement adoré ; quelle originalité ! Bravo !
·
Image de Randolph
Randolph · il y a
Du grand art !
·
Image de Mathias D
Mathias D · il y a
Texte très original et mélodieux! Bravo!
·
Image de Raymond Savoureux
Raymond Savoureux · il y a
coup de pouce.
·
Image de Alixone
Alixone · il y a
Un très bel exercice, peu commun sur Short il faut le dire.
Alors, bravo, je vous souhaite le meilleur pour la suite (+5).

·
Image de Christiane Tuffery
Christiane Tuffery · il y a
Merci de votre compliment. Hélas, cette scénette n'a pas été élue mais je suis ravie qu'elle ait plu. Dans un autre genre, si vous voulez sourire, je vous propose de faire la connaissance de Gisèle : http://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/imperturbable-gisele
·
Image de Epicurien78
Epicurien78 · il y a
J'aime cette forme de saynète, très XVIIème !!
Je vous invite à venir vous promener dans mon jardin du bonheur. Venez-voir les graines magiques que j'y plante !! :) http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/nous-on-seme

·
Image de Paulbrandor
Paulbrandor · il y a
Une déclaration qui demande beaucoup de souplesse
Christiane, devant ce très bel exercice je m'abaisse... ;-)

·
Image de Christiane Tuffery
Christiane Tuffery · il y a
Merci Paul et j'espère que tes lombaires n'ont pas souffert :)) -
·