La danse des portefeuilles

il y a
1 min
9
lectures
0

Une vierge folle vous invite à partager sa folie passagère , éphémère , de moisson de rimes s'enchevêtrant dans l'espace ésotérique , érotique , fantasmagorique , éclectique , électrique  [+]

Lorsque le gouvernement se met à valser
Et que les ministères changent de responsables,
C'est un joli ballet ou parfois même minable
Qui se met, là, en route sur un joli parquet
Où tous leurs entrechats et toutes leurs glissades
Sont là, coûte que coûte, pour bien nous étonner,
Et ce beau menuet comme une lapalissade
Est là pour remuer tout ce beau petit monde
Qui vient pour se gloser d'avoir conquis le Graal
Avec la volonté de rentrer dans la ronde
Pour venir exposer, à titre inaugural
Toutes leurs capacités ou incapacités
A prendre leur ministère et changer l'atmosphère
De c'qu'il était avant, avant qu'ils soient nommés,
Et là, mes chers amis, gardez vos yeux ouverts
Car, bientôt vous verrez une valse qui rit
Ou alors, grâce à vous, une valse qui pleure
Car, de loin, il s'en faut, c'est pas toujours bonheur
De voir tous ces gerfauts se voir tous applaudis
Car, oui, tous ces faucons qui font la République
Sont bien souvent des vrais qui font la danse rythmique
Au diapason d'celui connaissant la musique
Celui du Président, qui, lui, ouvre le bal
Et en la circonstance, assiste au carnaval
De tous ces portefeuilles, qui dansent sous le masque
Avec leur bel orgueil et leur sourire fantasque .
Ils n'en ont rien à faire, du peuple, de la misère,
Ils dansent le tango, là, dans leur ministère
Avec pas en avant et des pas en arrière .
C'est une comédie digne du style de Molière,
Des bourgeois gentilshommes, qui, à ,la danse, se donnent
Pendant que nous, alors, assis sur nos derrières
On attend les réformes que leur musique fredonne .
On a plus la patience ; les révolutionnaires
Dansaient la carmagnole, nous ne rigodons plus,
Bientôt il faudra bien que l’État nous redonne
Tout ce qu'il nous a pris, sinon tous ses abus
Seront bien l'occasion d'une révolution .
Alors, messieurs, mesdames, et vous, tous les ministres
Aurez, tout en dansant, la mine vraiment triste
Car il faudra aussi que vous doubliez la mise
Pour que le peuple aussi puisse mouiller sa chemise
En dansant à son tour pour sa libération .
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !