La Danse

il y a
1 min
202
lectures
13
Tout tourne, tout respire
Nos pas enroulés les autres aux uns
Ma peau enfoncée au cœur de ton parfum
Tout tourne, tout m’attire

La main d’une volupté inconnue autour de nos tailles
De la colle pour colmater nos flous et nos failles
Je tambourine le sol, enterré dans ton regard
Ton corps fléchit et s’abandonne à mon pouvoir

"O ! Je t’aime ! Je ne peux aimer que toi"
Je valse ses mots comme le plus habile des danseurs
Ils sont le rythme sur lequel mon cœur ajuste ses pas
la faiblesse dont la force conduit au loin la douleur

Je danse à pas de pensées heureuses et bienveillantes
Mon amour unique, mon amie, mon amante
Je danse sur ton corps, tu piétines gracieusement le mien
Le monde s’est arrêté longtemps, tu le fais tourner jusqu’au matin

J’ai respiré un instant le seul air qui sied à mes poumons
Ta présence dans mes réticences, contre la voix de ma raison
O ! Je t’aime ! Il n’y a que toi que je puisse aimer !
Il n’y a que toi pour me faire danser jusqu’à ma peine épuisée
13

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !